Galápagos : les analystes euphoriques

02/02/15 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Moneytalk

Après KBC Seurities ou Theodoor Gilissen, c'est au tour de Goldman Sachs de se montrer enthousiaste envers Galápagos à un mois du plus important rendez-vous de l'histoire de la biotech belgo-néerlandaise.

Galápagos : les analystes euphoriques

Potentiel de hausse de 50%

Goldman Sachs a placé Galápagos parmi ses trois valeurs favorites dans le secteur des biotechnologies en Europe, en compagnie de la suédoise Active et da la française Innate Pharma. La banque américaine évalue que Galápagos pourrait bondir de 50% en cas de succès de la phase 2b du programme GLPG0634 contre la polyarthrite rhumatoïde qui sont attendus dès le mois prochain. KBC Securities table sur un objectif de 24 euros.

AbbVie tranchera

AbbVie dispose d'une option lui permettant de reprendre le programme GLPG0634 après la phase 2b moyennant un versement de 200 millions de dollars - ainsi que des paiements ultérieurs et des royalties en cas de réussite. Le groupe américain décidera évidemment en fonction des résultats cliniques mais Galápagos pourrait pâtir d'une importante concurrence. AbbVie a en effet multiplié les initiatives contre la polyarthtrite rhumatoïde (partenariats avec Galápagos, Ablynx et Biotest + 2 programmes internes) étant donné que son Humira, la référence actuelle dans le domaine, perdra la protection de son brevet en 2017.

Plan B

Onno Van de Stolpe, CEO de Galápagos, a toutefois indiqué que la biotech préparait un plan B si AbbVie se retire, impliquant notamment une introduction en Bourse sur le Nasdaq. Selon des rumeurs de marché, le leader mondial de la santé, Johnson & Johnson, serait également intéressé à la suite de l'échec d'un programme concurrent. Cela n'est évidememnt concevable que si les résultats cliniques sont valables. Dans le cas contraire, cela marquerait un coup d'arrêt pour Galápagos dont les autres programmes apparaissent également prometteur mais sont moins avancés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires