Hausse attendue des dividendes US

06/06/12 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

Source: Moneytalk

La distribution de dividendes de la part de sociétés de haute technologie sera plus généreuse, selon ClearBridge Advisors, filiale de Legg Mason.

Hausse attendue des dividendes US

© REUTERS

Après une croissance déjà significative au cours de la dernière décennie, les paiements de dividendes dans le secteur technologique américain devraient connaître une accélération, les entreprises étant de plus en plus enclines à rémunérer les actionnaires de longue date, selon ClearBridge Advisors, filiale de Legg Mason.

Peter Vanderlee, gérant chez ClearBridge, rapporte qu'en juillet 2002, seulement 17,9 %* des sociétés de haute technologie de l'indice S&P 500 distribuaient un dividende. A la fin de l'année 2011, cette proportion atteignait 53,5 %*. En outre, sur les 31 entreprises de l'indice S&P 500 ayant commencé à payer un dividende depuis 2010, huit sont des sociétés technologiques.

" Au cours des dix dernières années, la philosophie propres à la Silicon Valley a changé, " explique Peter Vanderlee. " Le paiement d'un dividende ne signifie plus forcément que vous avez mangé votre pain blanc en termes de croissance. En fait, le dividende est davantage considéré aujourd'hui comme un reflet de la solidité financière de la société qui le distribue, car de plus en plus de sociétés technologiques l'envisagent comme un moyen de récompenser les actionnaires de longue date. "

Pour les entreprises de haute technologie elles-mêmes, Peter Vanderlee assure qu'il est intéressant de verser un dividende important, car cela peut contribuer à accroître et à diversifier les sources de financement. " Ainsi, lorsque Microsoft a augmenté son dividende de 25 % en septembre 2011, le cours de son action a bondi, " commente-t-il.

" L'annonce de la distribution d'un dividende par Apple est un signe des temps et nous espérons observer une croissance sensible à l'avenir. La société dispose de liquidités abondantes à l'heure actuelle - à la fin du mois de mars, elles s'élevaient à 110 milliards de dollars - et elle continue de générer une trésorerie disponible considérable. Nous anticipons pour l'avenir une augmentation de taille du dividende distribué par Apple. "

" Le secteur technologique connaît une forte croissance des dividendes distribués, et cette progression saine devrait perdurer, " prévoit le gérant. " Les bilans restent solides et les sociétés sont littéralement inondées de liquidités. Le secteur demeure toutefois l'un des moins généreux en rendements de l'indice S&P 500 ; en effet son rendement actuel s'établit à 1 %*, contre une moyenne de 2 % pour l'indice S&P 500. "

Nos partenaires