Heineken boit la tasse, Vestas s'envole

21/08/13 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Moneytalk

Les marchés européens sont restés hésitants toute la journée, les investisseurs préférant rester sur leurs positions avant la publication à 20 heures du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine.

Heineken boit la tasse, Vestas s'envole

© Getty Images/iStockphoto

Le principal enjeu sera surtout de déterminer sur la base de compte-rendu si la Fed réduira ses rachats d'actifs dès sa prochaine réunion en septembre (actuellement 65% des économistes estiment que oui) et si oui, dans quelle mesure (l'estimation moyenne est une réduction de 85 à 75 milliards de dollars des rachats mensuels).

Europe : KPN - Heineken

L'indice AEX d'Euronext Amsterdam a fait le grand écart entre KPN et Heineken. L'opérateur télécoms s'est distingué après que America Movil a obtenu les financements nécessaires à son offre de rachat de 7,2 milliards des 70% de KPN qu'il ne détient pas encore.

Le brasseur néerlandais a par contre dû se résoudre à un profit warning, Heineken tablant désormais sur une croissance organique nulle cette année après un première semestre difficile en raison notamment de la météo maussade ce printemps (recul de 3% des volumes de bière écoulés au niveau organique).

Europe : Vestas Wind - Kabel Deutschland

Le premier fabricant mondial d'éolienne s'est envolé en Bourse à la suite du remplacement de son chief executive officer et du relèvement sa prévision de cash-flow libre (c'est-à-dire après déduction des investissements) à 200 millions pour 2013.

Le président de l'agence de la concurrence allemande a indiqué qu'il transmettait le dossier de la reprise de Kabel Deutschland par Vodafone aux autorités européennes tout en déclarant ne pas avoir d'objection concernant cette opération. Confiants dans la bonne fin du dossier, les marchés ont ramené le cours de Kable Deutschland à proximité du montant de l'offre (87 euros par action).

Bruxelles : D'Ieteren - ThromboGenics

Les tendances observées hier en fin de séance se sont poursuivies au sein du Bel20, D'Ieteren continuant de se distinguer à 8 jours de la publication de son rapport semestriel tandis que ThromboGenics fait à nouveau grise mine avec la confirmation que plus de 10% de son capital fait toujours l'objet de ventes à découvert de la part de hedge funds.

Bruxelles : Ablynx- Roularta

Hors indice, Ablynx a fini en hausse à la suite de la publication de ses chiffres semestriels marqués par un recul de ses revenus mais également par une réduction de sa pertes nette de 13,6 à 10,5 millions. La société biotechnologique disposait d'une trésorerie de 72 millions à la fin juin.

Roularta a par contre connu une séance difficile, le groupe médias ayant subi une perte nette de 6,7 millions au premier semestre en raison de frais de restructuration.

États-Unis : tendance

Les marchés abandonnaient les gains enregistrés la veille malgré une hausse de 6,5% des ventes de logements anciens en juillet, quatre fois mieux que prévu. Les investisseurs ne souhaitent manifestement pas prendre de risques avant la publication des minutes de la Fed.

États-Unis : Staples

Le premier fournisseur mondial de fournitures de bureau a publié des chiffres trimestriels décevants l'obligeant à revoir ses prévisions annuelles. Staples table ainsi dorénavant sur un profit de 1,21 à 1,25 dollar par action contre une précédente estimation de 1,30 à 1,35 dollar et un consensus des analystes de 1,32 dollar.

Cédric Boitte

Nos partenaires