Heineken va devoir augmenter son offre sur APB

17/08/12 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Moneytalk

Le brasseur néerlandais, pressé de se renforcer dans les pays émergents et voulant éviter toute mauvaise surprise, souhaite prendre le contrôle total de sa filiale à 42% Asia Pacific Breweries mais il pourrait lui en coûter plus cher que prévu.

Heineken va devoir augmenter son offre sur APB

Heineken, qui représente 8,8% du marché mondial de la bière, avait proposé à Fraser & Neave de reprendre ses 40% dans Asia Pacific Breweries (APB) au prix de 50 dollars de Singapour (SGD) par titre, soit une prime de 44% par rapport au cours de Bourse de la mi-juillet et même de plus 100% par rapport aux cours de l'automne dernier.

Le groupe néerlandais acceptait ainsi de débourser 6 milliards de dollars US afin de prendre le contrôle total du brasseur asiatique, propriétaire notamment de la bière singapourienne Tiger et de la marque Heineken dans la zone Asie-Pacifique. Cela valorisait APB à 17 fois son ebitda contre un multiple moyen de 13 pour les neuf dernières reprises de plus d'un milliard de dollars dans le secteur brassicole.

C'est que Heineken n'avait plus de temps à perdre après que Thai Bev et Kindest, des sociétés de la famille du milliardaire thaïlandais Charoen Sirivadhanabhakdi, aient acquis respectivement 22% de Fraser & Neave et 8,4% de APB. Le groupe néerlandais n'a toutefois pas fini d'en découdre avec cette riche famille thaïlandaise puisque Kindest a déposé une offre portant sur 7,3% du capital de APB au prix de 55 SGD, ce qui pourrait contraindre le troisième brasseur mondial à relever son offre de 50 SGD.

Le grand gagnant de ce dossier risque donc bien d'être Charoen Sirivadhanabhakdi, Heineken en sortant perdant quasiment à coup sûr, en payant trop cher pour APB ou en abandonnant le contrôle de cette importante filiale malgré sa participation de 42%.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires