Hésitation boursière alors que la Chine semble en voie de rétablissement

12/11/12 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Moneytalk

Les principales Bourses européennes étaient en baisse à la mi-séance, les difficultés budgétaires américaines, qui menacent la reprise de la première économie mondiale, et la situation grecque, toujours en suspens, éclipsant de bons indicateurs en provenance de Chine et des Etats-Unis.

Hésitation boursière alors que la Chine semble en voie de rétablissement

© REUTERS

Barack Obama va enchaîner cette semaine les consultations avec des représentants des entreprises, des syndicats et de la société civile avant des négociations avec le Congrès pour éviter que les Etats-Unis ne se heurtent à une falaise fiscale qui pourrait coûter quelques points de croissance aux Etats-Unis.

En Europe, la situation n'est pas plus enviable avec la Grèce qui inquiète toujours les investisseurs. Le parlement grec semble toutefois sur la bonne voie après avoir adopté dimanche soir le projet de budget 2013 afin de permettre le versement à la Grèce d'une tranche d'aide internationale de 31,5 milliards d'euros.

Les indicateurs en provenance de Chine limitent les pertes ce lundi. La Chine a enregistré un excédent commercial à un plus haut de 45 mois en octobre, à la faveur d'une progression plus marquée que prévu des exportations, ce qui suggère une nouvelle fois que la deuxième économie mondiale se reprend après sept trimestres consécutifs de ralentissement de la croissance.

EUROPE : Publicis - Merck

Aux actions, Publicis à Paris est en nette progression, alors que le groupe a annoncé un rebond de la croissance de son chiffre d'affaires en octobre après une chute inattendue en septembre.

A Francfort, Merck KGaA surnage dans le vert, aidé par UBS qui a relevé son objectif de cours de 98 à 107 euros et reste à " achat ", avant les résultats du groupe allemand de chimie-pharmacie, le 15 novembre.

EUROPE : BNP Paribas - Deutsche Bank

Dans le secteur bancaire la tension est palpable alors que la crise européenne se rappelle à nos bons souvenirs, à travers la Grèce qui doit impérativement recevoir une aide pour se maintenir de justesse à flot.

BRUXELLES : KBC-Cofinimmo

A Bruxelles, KBC était en net retrait sur des prises de bénéfices après sa belle performance de la semaine dernière.

a présenté des résultats conformes aux attentes et s'est montré rassurant pour le reste de 2012. Le groupe a enregistré sur les neuf premiers mois de son exercice un résultat net courant par action de 5,95 euros, à comparer aux 5,64 euros il y a un an.

BRUXELLES : Econocom

Hors indice, le groupe franco-belge de services informatiques Econocom a annoncé la signature de sa cinquième acquisition de l'année. Il s'agit de France Systèmes, un revendeur agrée Apple spécialisé dans les domaines de l'éducation et de la recherche.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos