I.R.I.S. a résisté en 2009 et se veut optimiste pour 2010

09/02/10 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Moneytalk

La société I.R.I.S. se veut optimiste pour l'année 2010. L'entreprise qui revendique son indépendance par rapport à Canon, partenaire et actionnaire à 17% dans le capital, annonce un bénéfice en baisse.

Elle n'a cependant pas désinvesti dans la R&D. La société I.R.I.S. organisait ce mardi sa convention annuelle baptisée IrisLink. L'occasion pour l'entreprise spécialisée dans la gestion de documents d'annoncer "une bonne année dans un marché difficile". "Nous avons assez bien traversé la crise. La marge brute est restée stable par rapport à 2008", assure Pierre De Muelenaere, l'un des deux CEO d'I.R.I.S. La société précise qu'elle communiquera les chiffres détaillés "le 11 mars 2010, après la finalisation des travaux d'audit". En attendant, elle dévoile que ses ventes ont atteint 102 millions d'euros, soit une diminution de 6% par rapport à 2008. La marge brute atteindrait 58 millions d'euros et serait en progression. "Le gros problème pour 2009 s'est surtout situé au niveau de notre clientèle. Elle a dû annuler ou reporter beaucoup de projets. Nous avons donc du batailler ferme pour nous maintenir", selon Pierre De Muelenaere. La société ne communique pas encore son bénéfice. Elle précise qu'il sera moindre que l'année précédente mais restera positif. "Malgré la crise, nous n'avons pas voulu diminuer nos coûts en recherche et développement (R&D). Cela pèse sur le bénéfice", explique le CEO. La société se veut ambitieuse et la R&D est stratégique pour sa croissance.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos