Indécision des marchés avant la Fed

20/06/12 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Moneytalk

Les choses semblent se calmer sur le front de la crise européenne alors que l'Espagne devrait faire appel au fonds d'aide européen avant la fin de la semaine.

Indécision des marchés avant la Fed

© REUTERS

Les Bourses européennes se sont montrés hésitantes tout au long de la séance de ce mercredi avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

La journée de mercredi est la seconde des deux que compte la réunion du comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale américaine. Bon nombre d'analystes pensent que la Fed pourrait dévoiler de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Sur le front de la crise européenne, l'heure était à l'accalmie avec une détente des taux obligataires de l'Espagne et de l'Italie. Le rendement espagnol à 10 ans repassait ainsi sous la barre des 7%. L'Espagne devrait demander officiellement l'aide de la zone euro pour son secteur bancaire jeudi lors d'une réunion de l'Eurogroupe, a indiqué un diplomate européen.

Par ailleurs, la Grèce s'est dotée d'un gouvernement avec pour Premier ministre le conservateur grec Antonis Samaras.

Europe

Aux actions, le géant suédois de l'habillement Hennes & Mauritz (H&M) a annoncé mercredi un bénéfice net en hausse de 22,5% au deuxième trimestre, à 5,219 milliards de couronnes (590 millions d'euros), ce qui est nettement supérieur aux attentes.

A Amsterdam, Unilever était pénalisé par l'avertissement sur résultats de Procter & Gamble qui a vu ses ventes en occident diminuer. Le récent renforcement du dollar est un autre facteur négatif pour les résultats du groupe de produits de consommation américain.

A Paris, PSA Peugeot était en forte hausse après avoir dévoilé son intention de créer des modèles uniquement destinés aux pays émergents et renforcer ainsi son exposition à ces pays en pleine croissance.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs cyclique étaient en tête des hausses alors que le marché table sur des mesures de soutien à l'économie américaine qui montre des signes de faiblesses depuis quelques semaines. Bekaert s'inscrivait dans le peloton de tête des valeurs en progression. KBC était également en progression alors que la crise européenne est en mode " pause ".

A contrario, les valeurs défensives étaient délaissées à l'image d'ABInbev.

Etats-Unis

La Bourse de New York évoluait en baisse mercredi, après une ouverture en hausse, nerveuse avant les conclusions d'une réunion cruciale de la banque centrale américaine (Fed).

Aux actions, Procter & Gamble a créé la surprise en révisant ses prévisions bénéficiaires à la baisse. Les ventes du groupe dans les pays occidentaux sont en net recul. En période de crise les consommateurs préfèrent se rabattent sur les prix moins élevés des marques de distributeurs.

Karine Huet

Nos partenaires