Investir au meilleur prix

09/07/12 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Moneytalk

Avec la venue des courtiers en ligne, il est devenu plus facile et souvent moins cher d'investir en Bourse. Mais attention, ces formules s'accompagnent parfois d'un certain flou quant aux risques réellement encourus par le client. MoneyTalk vous aide à comparer les offres des courtiers.

Investir au meilleur prix

© Getty Images

Ces 10 dernières années, la situation du petit investisseur belge s'est profondément modifiée. L'éventail des choix s'est élargi et les coûts ont fortement baissé. Toutefois, cet élargissement de l'offre s'accompagne d'un certain flou, car les structures de coûts ne sont pas faciles à comparer entre elles. Comme chaque année désormais, MoneyTalk apporte, par des simulations et des enquêtes, un peu de clarté sur le marché des courtiers en ligne en Belgique.

Grandes banques et spécialistes

Avant d'entrer dans le détail, voici déjà quelques conclusions importantes. Les quatre grandes banques _Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC_ restent très chères pour l'investisseur, malgré une baisse des coûts. Elles offrent en outre d'importantes réductions (jusqu'à 40 %) sur les ordres de Bourse passés sur la banque en ligne. Nos simulations en tiennent compte. En matière de coûts, seule KBC se distingue grâce au courtier en ligne Bolero. L'argument classique des grandes banques reste immuable : nous ne sommes pas des courtiers en ligne mais des institutions bancaires qui proposent un ensemble complet de services financiers. Il est vrai que les courtiers comme BinckBank, Saxo Bank, Lynx, Leleux et Traders Only n'ont ni comptes d'épargne, ni crédits, ni assurances (voir tableau). Toutefois, Keytrade Bank, Deutsche Bank, Argenta et Fortuneo offrent des comptes d'épargne à haut rendement. En fait, rien n'empêche les investisseurs de prendre leur crédit hypothécaire auprès d'une grande banque et d'effectuer leurs transactions boursières chez un acteur de moindre envergure.

Coûts de transaction et de garde

Qui est le moins cher ? Tout dépend de la taille du portefeuille et du nombre de transactions par an. Tous les détails des simulations sont commentés dans l'encadré " Grandes différences de coûts ". Pour ce dossier, nous avons également mené une enquête en ligne auprès de nos lecteurs. Il ressort de ce travail, auquel trois-cents lecteurs ont participé, que 85 % d'entre eux suivaient la situation des marchés financiers au jour le jour et que pratiquement 65 % vérifiaient leur portefeuille chaque jour. On notera également le nombre de transactions que passent nos lecteurs. Chaque mois, 23 % d'entre eux effectuent plus de six transactions et 60 %, une à cinq transactions. Nous avons tenu compte de ce résultat dans nos simulations en comptant 24 transactions annuelles pour le profil high frequency trader. L'enquête montre enfin que près de 60 % estiment que l'une des caractéristiques essentielles du courtier en ligne est le faible coût de transaction et de garde. La sécurité et la convivialité de la plate-forme en ligne sont d'autres éléments importants.

Mathias Nuttin

Nos partenaires