"Investir dans l'or, c'est comme une assurance incendie"

09/09/16 à 12:13 - Mise à jour à 13/09/16 à 15:20

Source: Moneytalk

N'hésitez pas à vous méfier de toute personne qui vous promet, à l'heure actuelle, des taux d'intérêt élevés sur l'épargne, préconise l'économiste Bart Van Craeynest. " La meilleure solution est une combinaison de toutes sortes de risques, depuis les actions jusqu'à l'or et l'immobilier. "

"Investir dans l'or, c'est comme une assurance incendie"

Bart Van Craeynest (économiste en chef chez Econopolis) © ,

Une de mes collègues épargne auprès de BNP Paribas en Turquie: son argent lui rapporterait, là, pas moins de 17 %. Est-ce exact ?(Marleen Geyzen, Anvers)

BART VAN CRAEYNEST: "En Turquie, les taux d'intérêt sont beaucoup plus élevés que chez nous, c'est exact, mais 17 % me paraît extrêmement élevé. Le taux de base officiel de la Banque Nationale turque se situe à 8,5 %. Cela paraît toujours attirant, mais il y a des inconvénients. Pour commencer, vous épargnez dans ce cas dans une monnaie locale, la lire turque. Celle-ci n'est pas stable: au cours des quatre dernières années, sa valeur a diminué de 30 % par rapport à l'euro. Ensuite, la qualité des banques turques est parfois douteuse, et les autorités donnent par ailleurs moins de protection si les choses tournent mal."

J'ai récemment lu au sujet de la stratégie 'Boglehead', du nom de l'homme d'affaires américain John C. Bogle. Celle-ci préconise de travailler à long terme avec un fonds indiciel. Cela est-il possible en Belgique ? Et quels sont les avantages et les inconvénients ?(Golem Stammen, Drongen)

VAN CRAEYNEST: "Investir dans un fonds indiciel est parfaitement possible dans notre pays. Vous achetez dans ce cas un fonds d'action qui suit l'ensemble du marché - dans notre cas le Bel-20. C'est une option lorsque vous n'avez pas envie de gérer vous-même vos actions ni d'aller à la recherche des 'gagnants' sur le marché. Le petit plus est que les frais sont relativement faibles. Mais il y a par contre un manque de flexibilité. Lorsque l'économie doute, comme aujourd'hui, les fonds indiciels sont certainement moins appropriés: il y a aujourd'hui aussi beaucoup de perdants dans l'indice."

La Banque Nationale de Belgique recommande à Ethias de supprimer le compte First et de devenir de la sorte plus stable financièrement. Si nous ne pouvons pas faire autrement que de sortir de cette formule, que nous conseillez-vous ?(Marie-Jeanne Hoeybergs, Neerpelt)

VAN CRAEYNEST: "Ethias est en effet à la recherche de moyens pour tout de même diminuer le rendement très élevé garanti de son compte First. Si Ethias y parvient et que vous recherchez d'autres manières d'investir votre argent, vous devez tenir compte de deux choses. Un: vous ne trouverez plus un tel taux d'intérêt, aussi élevé. Si on ne prend pas de risques, on a un taux d'intérêt de 0 %. Deux: si vous prenez des risques, examinez convenablement ce que vous pouvez vous permettre. Nous conseillons une combinaison de différents risques: des obligations, des actions, les marchés émergents, l'immobilier..."

Aux États-Unis, pas mal d'institutions financières offrent des produits avec un rendement brut d'environ 10 %. Il s'agit par exemple des REITs ou Real Estate Investment Trusts. Pourquoi nos institutions financières n'offrent pas cela ? (Jerrie Vermeulen, Zwevegem)

VAN CRAEYNEST: "De tels produits existent bel et bien chez nous. Concernant ces REITs, certains acteurs ont un portefeuille avec de l'immobilier en location, dont les investisseurs peuvent acheter une action. Ils peuvent, de cette manière, percevoir une partie du revenu locatif. Ce système, vous l'avez aussi dans l'industrie minière ou pour les routes à péage: vous investissez et recevez une partie du revenu. Mais vous devez bien faire attention: le marché locatif peut par exemple s'effondrer, tout comme le marché des matières premières."

Question de la semaine

Quelles sont les perspectives pour l'or, et quelle est la meilleure manière d'investir dans l'or ?(Wim Annerel, Lokeren)

VAN CRAEYNEST:"Depuis le début de cette année, le prix de l'or a à nouveau augmenté de 20 %, après quelques années difficiles. Mais c'est difficile de parler des perspectives. Pour le court terme, l'or ne me semble pas un investissement judicieux. Considérez-le plutôt comme une assurance incendie : utile à avoir dans votre portefeuille, mais en même temps, vous ne désirez tout de même pas y investir trop. L'histoire nous apprend que l'or a toujours de bonnes performances lorsque la politique monétaire est incertaine. Si les banquiers centraux font des choses étranges, comme maintenant avec 'l'argent gratuit', le prix de l'or augmente. Mais si l'économie se redresse, l'or rapportera peu."

Nos partenaires