Investir dans un fonds, combien ça coûte ?

06/10/10 à 02:21 - Mise à jour à 02:21

Source: Moneytalk

Attention : une variation dans les coûts n'entraîne pas automatiquement une différence de qualité des fonds. Autrement dit, un fonds coûteux ne performe pas forcément mieux.

Lors de l'achat et de la vente d'une participation dans un fonds, vous devez régler respectivement des frais (uniques) d'entrée et de sortie. Il s'agit d'un pourcentage du montant investi ou cédé. Les frais d'adhésion varient généralement entre 0 % et 6 %, tandis que les coûts de sortie restent limités à 1 % maximum.

L'investisseur règle ensuite des frais de gestion, soit un pourcentage annuel. Mais comme il s'agit d'une proportion quotidienne de la valeur d'inventaire, l'investisseur ne les paie pas séparément. En conservant un fonds en portefeuille, il règle chaque jour une fraction de ces frais.

Le gestionnaire de fonds peut compter des frais de gestion plus élevés sur la gestion du fonds en question demande davantage de peine. Les fonds de gestion passive, copiant un index, par exemple, exigent moins d'attention et dès lors moins de frais de gestion que des fonds de gestion active. Les gestionnaires "actifs" doivent en effet analyser les actions sous-jacentes et décider si oui ou non, ils les incluent dans le fonds.

Cela signifie que les frais des fonds de placement peuvent fortement diverger. Le premier facteur déterminant ? Les actifs dans lesquels le fonds investit. Les fonds centrés sur des actions asiatiques entraînent souvent des coûts plus élevés car les coûts de transaction, notamment, y sont plus importants. Ceci dit, les frais peuvent fortement différer au sein d'une même catégorie d'investissement. Les frais liés aux fonds d'actions belges varient entre 0,15 % te 0,25 % par an.

Signalons enfin qu'une variation dans les coûts n'entraîne pas automatiquement une différence de qualité des fonds. Autrement dit, un fonds coûteux ne performe pas forcément mieux.

Nos partenaires