20/11/17 à 12:04 - Mise à jour à 12:02

Investir semble désormais réservé aux masochistes fiscaux

'A partir d'un certain niveau, une augmentation d'impôt est contre-productive', rappelle Anton Van Zantbeek, avocat chez Rivus et professeur à la faculté d'Economie et de sciences commerciales à la KU Leuven.

La taxe boursière a longtemps été une taxe ennuyeuse. Personne ne s'en inquiétait. Elle générait beaucoup d'argent sans histoire et sans frais. Elle a été prélevée et payée correctement, sans qu'il y ait eu besoin de contrôles. Elle n'a presque pas suscité de contestations et de procédures. La taxe boursière était en quelque sorte l'impôt le plus efficient du pays.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires