Investisseurs attentistes

12/09/13 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont connu une nouvelle séance hésitante sur fond d'indicateurs économiques décevants, la production industrielle s'étant contractée de 1,5% en juillet en zone euro, bien pire que le recul de 0,3% prévu par les économistes.

Investisseurs attentistes

© REUTERS

Aux États-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont chuté à leur plus bas niveau depuis avril 2006 mais le chiffre est embelli par un jour férié et les problèmes informatiques rencontrés par deux États.

Europe : RWE - EDF

Sur les marchés d'actions européens, le secteur des utilities a connu une séance mitigée. Selon des informations de presse, le groupe allemand RWE envisage d'à nouveau abaisser le dividende par rapport aux 2 euros par action versés ces deux dernières années. Le titre a toutefois rebondi en fin de séance prolongeant son redressement depuis le début de ce mois.

À Paris, EDF a également clôturé en baisse après que Norges Bank, filiale de la banque centrale norvégienne et deuxième actionnaire d'EDF loin derrière l'État français, a mis en vente 13 millions d'actions de l'électricien au prix de 21,45 euros.

Europe : Vivendi - Home Retail

Toujours outre-quiévrain, Vivendi a profité de l'annonce d'une possible séparation de ses activités entre l'opérateur mobile SFR et les médias.

À Londres, le distributeur spécialisé Home Retail a livré des chiffres de vente meilleurs que prévu avec une croissance à nombre de magasins comparable de 11% pour Homebase et 2,7% pour Argos contre un consensus de respectivement 3,3% et 2,0% pour ces deux chaînes.

Bruxelles : Befimmo - Ageas

À Bruxelles, l'actualité était limitée ce jeudi, tout comme les évolutions. Globalement, les valeurs défensives s'en sont mieux sorties à l'image de Befimmo. Ageas a par contre été victime de prises de bénéfices.

Bruxelles : AB InBev - Tessenderlo

Le premier brasseur mondial AB InBev a également fini en baisse après une note des analystes de Nomura qui ont abaissé leur conseil à réduire et leur objectif de cours à 66 euros.

Hors indice, Tessenderlo n'a pas suscité l'enthousiasme des marchés bien que le groupe chimique a réalisé un nouveau pas important dans sa restructuration avec la cession de ses activités profilés en PVC au Royaume-Uni à H2 Equity Partners. Ces activités ont représenté un chiffre d'affaires de 140 millions de livres l'an dernier, soit 8% des ventes du groupe.

États-Unis : tendance

Les marchés américains évoluaient sans tendance en première partie de séance, l'optimisme des investisseurs étant désormais confronté à l'imminence de la prochaine réunion de la Fed (verdict mercredi prochain) au cours de laquelle, elle pourrait réduire ses soutiens à l'économie.

États-Unis : Barrick Gold - Pandora Media

Barrick Gold chutait à l'image de l'ensemble du secteur aurifère après une nouvelle baisse du prix de l'onde d'or.

Pandora Media s'envolait après avoir nommé l'expérimenté Brian McAndrews au poste de Chief executive officer.

Cédric Boitte

Nos partenaires