Investisseurs hésitants

15/02/13 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Moneytalk

Les marchés européens évoluaient sans tendance claire ce vendredi matin, les investisseurs ne sachant comment se positionner entre discours de relance de Barack Obama et contraction du PIB dans la plupart des pays occidentaux au 4e trimestre 2012.

Investisseurs hésitants

© REUTERS

La crainte d'une guerre des devises dommageable à l'économie mondiale inquiétait également les marchés alors que s'ouvre la réunion du G20 à Moscou

EUROPE : PPR - ENI

En France, PPR se distinguait, le groupe ayant publié des résultats solides avec une hausse de 20,8% de son chiffre d'affaires récurrent. Son bénéfice net a également bondi de 28,2% à 1,27 milliard d'euros hors Fnac et Redcats qui vont être respectivement introduit en Bourse et cédé.

À Milan, le groupe pétrolier italien ENI profitait également de chiffres supérieurs aux attentes. Son bénéfice opérationnel a ainsi atteint 4,96 milliards d'euros au quatrième trimestre contre un consensus de 4,42 milliards.

EUROPE : Anglo American - Darty

À Londres, Anglo American progressait malgré la publication d'une perte nette de 1,5 milliard de dollars en 2012 à la suite de dépréciations de 4,6 milliards de dollars sur un projet de minerai de fer au Brésil. Son résultat récurrent a également chuté de 54% à 2,8 milliards de dollars, ce qui dépasse toutefois le consensus des analystes de 20%. Le groupe minier a également relevé son dividende de 15%.

Le groupe britannique Darty, maison-mère de Vandenborre en Belgique et leader de la distribution d'électro en France notamment, a averti les marchés qu'il n'atteindrait pas le bénéfice opérationnel de 30 millions d'euros prévu par les analystes pour son exercice clôturé fin avril.

BRUXELLES : UCB- KBC

À Bruxelles, UCB soutenait la tendance au sein du Bel20 tandis que KBC était victime de prises de bénéfices au lendemain son envolée de 6,5%.

BRUXELLES : Texaf

Hors indice, Texaf a bouclé l'année 2012 sur un profit opérationnel de 4,8 millions d'euros, en hausse de 40% par rapport à l'année précédente. la petite holding active au Congo a ainsi décidé de relever son dividende de 19% à 0,33 euro par action.

Nos partenaires