Jusqu'à 1,9 milliard d'euros de bénéfices pour les acteurs du nucléaire (CREG)

28/05/10 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Moneytalk

La marge bénéficiaire générée par les acteurs du nucléaire en Belgique est comprise entre 1,75 et 1,95 milliard d'euros, selon une estimation fournie par la Commission de Régulation de l'Electricité et du Gaz (CREG).

A la demande du ministre de l'Energie, Paul Magnette, la CREG a réalisé une étude visant à estimer le coût de production de l'électricité à partir des centrales nucléaires belges et évaluant la marge bénéficiaire générée par ce mode de production. Les résultats de cette étude ont été présentés vendredi à Bruxelles. "Pour la première fois, une étude se base sur des relevés réels issus des registres de tous les acteurs du secteur, à savoir Electrabel, SPE et Electricité de France (EDF)", explique Guido Camps, directeur Contrôle des prix et comptes à la CREG. La Commission estime que le coût de production de l'électricité des centrales nucléaires en Belgique est compris entre 17 euros/MWh et 21 euros/MWh pour les trois acteurs. Cette estimation a été réalisée pour l'année 2007. En se basant sur ce coût de production, sur la quantité d'électricité produite par les centrales nucléaires (45,9 TWh en 2007) et sur le prix de vente de l'électricité (60 euros/MWh), la CREG a calculé que la marge bénéficiaire générée était comprise entre 1,75 et 1,95 milliard d'euros. "Nous nous basons sur des données transmises par les acteurs. Si ceux-ci peuvent nous convaincre que nous nous trompons, nous accepterons les critiques mais celles-ci sont souvent trop vagues", ajoute M. Camps

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos