KBC passe enfin les 50 euros mais...

12/02/15 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Moneytalk

Le dernier bancassureur belge coté sur Euronext Bruxelles repasse le cap des 50 euros pour la première fois depuis octobre 2008 à la faveur de résultats meilleurs que prévu. Les mesures de la BCE affectent toutefois déjà la marge d'intérêts, clé du rebond des résultats ces dernières années.

KBC passe enfin les 50 euros mais...

Des chiffres solides

KBC a réalisé un bénéfice de 477 millions au 4e trimestre, mieux que le consensus de 443 millions. Sur l'ensemble de l'année, le profit ajusté bondit de 70% à 1,63 milliard. Profitant d'une solvabilité élevée -ratio tier 1 de 14,3% contre un objectif de 10,5%-, le bancassureur versera un dividende de 2 euros par l'action pour l'exercice 2014. KBC a toutefois rappelé qu'il fera l'impasse pour 2015, concentrant son excédent de fonds propres au remboursement des aides flamandes, avant de renouer avec une politique de dividende plus régulièrement prévoyant le versement d'au moins 50% des bénéfices à partir de 2016.

Des perspectives difficiles

L'amélioration des résultats s'explique largement par la hausse de la marge nette d'intérêts qui est passé de 1,90% en 2013 à 2,08% en 2014, dopant les revenus d'intérêts (64% des produits de KBC) de 9%. Un plafonnement a toutefois été observé au cours du dernier trimestre 2014 à 2,16% malgré "la hausse des commissions de refinancement sur les crédits hypothécaires", par essence guère durables. Ces commissions masquent ainsi une dégradation des conditions d'exploitation pour les banques à la suite de la politique de la BCE qui a pour effet d'aplatir la courbe des taux, les taux à long terme se rapprochant des taux à court terme. Actuellement, le taux à 10 ans belge (0,68%) n'excède ainsi plus le taux euribor 3 mois (référence pour le court terme) que de 0,63% contre une différence de 2,15% il y a un an. Cet écart est pourtant déterminant pour l'évolution de la marge nette d'intérêts, le rôle premier d'une banque étant d'emprunter à court terme (dépôts des clients marché interbancaire, etc.) pour prêter à long terme.

En savoir plus sur:

Nos partenaires