Kinepolis : Screenvision pourrait tomber dans son escarcelle

22/01/10 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Source: Moneytalk

Utopolis et UGC pourraient accepter que la régie de publicité sur les écrans de cinéma Screenvision tombe dans les mains de leur concurrent Kinepolis, rapporte De Tijd et De Morgen.

Cette régie gère 465 écrans de cinéma, soit une part très importante du marché. Le marché publicitaire a été fortement affecté par la crise l'année dernière. Screenvision a souffert et un délai de paiement accordé par Kinepolis a permis à la société de garder la tête hors de l'eau. Avec cette faveur, Kinepolis visait la reprise de la régie. Kinepolis a examiné les comptes de Screevision en novembre et espérait clôturer la reprise à la fin 2009. C'était sans compter sur UGC qui voyait d'un mauvais oeil la renégociation du contrat avec Screenvision. "Nous ne sommes pas contre la reprise mais cela doit rester honnête", dit Jean-Christophe Godard (UGC). Pour Utopolis, la négociation s'est passée sans problèmes. "Mais, si nous remarquons que Kinepolis est avantagé, nous discuterons avec Screenvision", dit Stijn Vanspauwen (Utopolis). UGC et Utopolis n'ont cependant pas vraiment le choix. Ils ne sont pas prêts à reprendre la régie et développer de telles activités.

Nos partenaires