l'Écosse, l'Asie et le pétrole pésent sur les marchés

08/09/14 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont clôturé en baisse sur fond de prises de bénéfices et d'indicateurs économiques décevants en Asie : révision de -7% à -7,1% du PIB du second trimestre au Japon et chiffres mitigés au niveau du commerce extérieur chinois en août.

l'Écosse, l'Asie et le pétrole pésent sur les marchés

© REUTERS

Les exportations ont bondi de 9,4%, mieux que prévu, mais les importations ont reculé pour le second mois consécutif.

Europe : Royal Bank of Scotland - Lloyds Banking

Le sondage favorable à l'indépendance de l'Écosse a pesé sur la Bourse de Londres, à commencer par les valeurs bancaires comme Royal Bank of Scotland et Lloyds.

Europe : Electrolux - Air France-KLM

Les investisseurs ont salué le rachat de la division électroménager de General Electric par Electrolux pour 3,3 milliards de dollars. Le numéro deux mondial du secteur se renforce ainsi aux États-Unis et ne financera qu'un quart du prix déboursé par une augmentation de capital

Air-France KLM n'a pas réellement profité de la hausse de 2,1% de son trafic passagers en août à 7,3 millions.

Bruxelles : Delhaize - AB InBev

Sur Euronext Bruxelles, Delhaize a profité d'une recommandation d'achat des analystes d'ING qui visent un cours de 59,50 euros.

Bank of America a par contre retiré AB InBev de sa liste de valeurs préférées à l'achat.

Bruxelles : Nyrstar - TiGenix

Hors indice, Nyrstar a repris sa marche en avant dans le sillage du prix du zinc.

TiGenix a par contre rechuté malgré le feu vert des autorités européennes au plan de développement du CX601, un traitement expérimental des fistules périanales.

États-Unis : tendance

Les marchés américains reculaient légèrement à la mi-séance en raison du repli des valeurs énergétiques alors que le baril de Brent a chuté sous les 100 dollars pour la première fois depuis juin 2013.

États-Unis : Yahoo

Yahoo profitait de l'introduction en Bourse du spécialiste du commerce en ligne chinois Alibaba dont il détient 22%. Le groupe américain devrait vendre 121,7 millions de titre dans le cadre de cette opération pour un montant de jusqu'à 8 milliards de dollars.

Nos partenaires