L'immobilisme de la BCE déçoit

06/06/13 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Moneytalk

Les marchés ont viré dans le rouge cette après-midi après que la Banque centrale européenne a opté pour un statu quo au niveau de sa politique monétaire, refusant tout nouveau soutien à l'économie malgré le chômage élevé.

L'immobilisme de la BCE déçoit

© REUTERS

À noter qu'Euronext a connu un sérieux couac en début de journée et a dû reporter l'ouverture de ses marchés d'une heure en raison de problèmes techniques.

Europe : Barclays - Johnson Matthey

La banque britannique a connu une séance difficile après l'annonce par l'agence Bloomberg qu'un investisseur avait cédé hors Bourse 84,5 millions d'actions Barclays à un prix compris entre 308,5 pence et le cours de Bourse.

Johnson Matthey, spécialisé dans les catalyseurs pour le secteur automobile, a fait mieux que prévu au cours de son exercice 2012-2013 (clos fin mars) avec un bénéfice opérationnel de 389,2 millions de livres contre un consensus de 379,1millions de livres.

Europe : Vinci - France Télécom

À Paris, le groupe de construction et de concession Vinci a profité d'informations de presse selon lesquelles le consortium qu'il a formé avec Qatar Diar a remporté le contrat pour la construction du métro à Doha.

France Télécom a pour sa part décroché un contrat pour le déploiement d'un réseau international privé pour Heineken, le troisième brasseur mondial.

Bruxelles : ThromboGenics - Solvay

Au sein du Bel 20, ThromboGenics s'est distingué grâce un rapport des analystes d'ING qui ont entamé le suivi avec un objectif de cours de 73 euros à 12 mois.

Solvay a fini en baisse après l'annonce d'une restructuration de ses activités dans le carbonate de soude (utilisé pour la production de verre et de détergents) en Europe. Le plan prévoit notamment la fermeture d'une usine au Portugal et la suppression de 450 emplois.

Bruxelles : Nyrstar - PinguinLutosa

Hors indice, Nyrstar a clôturé en baisse. Roland Junck, patron du groupe, a indiqué que Nyrstar planchait sur une transformation de ses outils industriels dans la foulée de son développement dans l'extraction minière. À noter également que les analystes de RBC ont abaissé leur conseil de surperformer à neutre et leur objectif de cours de 5,50 à 4 euros.

À la suite de la revente de Lutosa (activités pommes de terre), PinguinLutosa a décidé de changer radicalement de nom en se rebaptisant Greenyard Foods à compter du 1er septembre. Par ailleurs, le groupe devrait racheter les murs d'une de ses unités de production au Royaume-Uni après la reprise de plusieurs installations en France.

États-Unis : tendance

Wall Street était hésitant en première partie de séance, les perspectives de rebond des indices américains ayant été douchées par la BCE. Au niveau économique, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ressorties en ligne avec les attentes à 346 000 contre 357 000 la semaine précédente.

États-Unis : Ciena

L'équipementier télécoms Ciena a livré des prévisions supérieures aux attentes pour le troisième trimestre tablant sur des revenus de 515 à 545 millions de dollars contre un consensus de 509,4 millions de dollars.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires