L'incertitude pèse

07/10/13 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Moneytalk

Les Bourses poursuivent leur mouvement de yoyo sur fond de paralysie du Congrès américain à qui il reste 10 jours pour éviter une faillite des États-Unis.

L'incertitude pèse

© REUTERS

Au niveau économique, la sortie de récession est confirmée en zone euro avec un chiffre de croissance du PIB maintenu à 0,3% pour le second trimestre. Cela n'a toutefois pas empêché le moral des investisseurs européens de reculer légèrement alors que les économistes tablaient sur une poursuite de l'amélioration.

Europe : EADS - Japan Airlines

EADS, qui prendra bientôt le nom de sa principale filiale Airbus, progressait après avoir réussi à enfin s'ouvrir les portes du marché japonais jusqu'à présent monopolisé par Boeing. Japan Airlines a en effet passé commande de 31 Airbus A350 pour une valeur catalogue de 9,5 milliards de dollars. La compagnie japonaise a de plus pris une options pour 25 appareils supplémentaires.

Europe : Burberry - LVMH

À Londres, Burberry reculait à la suite des déclarations d'Angela Ahrendts, PDG du groupe de luxe. Elle a expliqué dans un entretien au quotidien français Les Echos que le ralentissement actuel des ventes en Chine "n'est peut-être pas un accident conjoncturel, mais la nouvelle donne". Cela pèse logiquement sur l'ensemble du secteur du luxe.

Bruxelles : Solvay - Umicore

Au sein du Bel 20 à Bruxelles, Solvay se distinguait nettement à la suite de l'annonce du rachat su spécialiste américain des produits chimiques destinés à l'industrie pétrolière américaine Chemlogics pour 1,35 milliard de dollars.

Les autres valeurs industrielles étaient par contre à la traîne à l'image d'Umicore.

Bruxelles : Delhaize - IBA

Delhaize reculait également à la mi-séance après la démission de Stéfan Descheemaeker, CEO de Delhaize Europe. Il s'agit du second haut responsable à quitter le groupe après Roland Smith, CEO de Delhaize America, depuis l'annonce de la nomination de Frans Muller en remplacement de Pierre-Olivier Beckers à la tête de Delhaize.

Hors indice, IBA chutait sur fond d'aggravation de son conflit avec SK Capital Partners, l'acquéreur d'IBA Molecular ayant adressé plusieurs demandes d'indemnisation d'un montant de 17 millions à la société néo-louvaniste.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont rebondi vendredi dans une séance toujours marquée par les discussions entre démocrates et républicains ainsi que par l'annulation de la publication du rapport mensuel sur l'emploi, conséquence directe de la fermeture des administrations fédérales américaines non essentielles faute de budget pour l'exercice fiscal ayant débuté le 1er octobre.

Cédric Boitte

Nos partenaires