L'industrie européenne plombe les marchés

12/09/13 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient à la mi-séance sur fond d'indicateurs économiques décevants, la production industrielle s'étant contractée de 1,5% en juillet en zone euro, bien pire que le recul de 0,3% prévu par les économistes.

L'industrie européenne plombe les marchés

© REUTERS

Cette après-midi, les investisseurs seront attentifs au discours de Mario Draghi, Président de la Banque centrale européenne, et au chiffre des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis.

Europe : RWE - EDF

Sur les marchés d'actions européens, le secteur des utilities faisait grise mine. Le groupe allemand RWE reculait à la suite d'informations de presse selon lesquelles le management envisage d'à nouveau abaisser le dividende par rapport aux 2 euros par action versés ces deux dernières années.

À Paris, EDF était pour sa part victime après que Norges Bank, filiale de la banque centrale norvégienne et deuxième actionnaire d'EDF loin derrière l'État français, a mis en vente 13 millions d'actions de l'électricien au prix de 21,45 euros.

Europe : Vivendi - Home Retail

Toujours outre-quiévrain, Vivendi profitait de l'annonce d'une possible séparation de ses activités entre l'opérateur mobile SFR et les médias.

À Londres, le distributeur spécialisé Home Retail a livré des chiffres de vente meilleurs que prévu avec une croissance à nombre de magasins comparable de 11% pour Homebase et 2,7% pour Argos contre un consensus de respectivement 3,3% et 2,0% pour ces deux chaînes.

Bruxelles : Befimmo - UCB

À Bruxelles, l'actualité était limitée ce jeudi et les évolutions contrastées. À la mi-séance, Befimmo se distinguait avec un gain d'un peu plus d'un pour cent tandis qu'UCB fermait la marche avec une perte équivalente.

Bruxelles : AB InBev - Tessenderlo

Le premier brasseur mondial AB InBev reculait après une note des analystes de Nomura qui ont abaissé leur conseil à réduire et leur objectif de cours à 66 euros.

Hors indice, les investisseurs salue la poursuite de sa restructuration par Tessenderlo qui a annoncé la cession de ses activités profilés en PVC au Royaume-Uni à H2 Equity Partners. Ces activités ont représenté un chiffre d'affaires de 140 millions de livres l'an dernier, soit 8% des ventes du groupe.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont de nouveau clôturé en hausse hier malgré le plongeon d'Apple, les investisseurs saluant l'apaisement des tensions concernant la Syrie.

Cédric Boitte

Nos partenaires