L'optimisme effleuré par les résultats et les indicateurs US

13/02/14 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont connu une séance mitigée à la suite de résultats d'entreprises mitigés et d'un recul inattendu des ventes au détail en janvier aux États-Unis.

L'optimisme effleuré par les résultats et les indicateurs US

Les ventes au détail ont baissé de 0,4% en janvier, le plus important recul des 10 derniers mois.

Europe : BNP Paribas - Nestlé

Les chiffres trimestriels de BNP Paribas ont déçu, son bénéfice net ayant plongé de 75% à 127 millions à la suite de la comptabilisation d'une provision de 798 millions pour couvrir un risque d'amende aux États-Unis lié au dossier des transactions avec l'Iran.

Nestlé reculait sur fond de craintes concernant sa croissance organique qui a ralenti à 4,6% en 2013, au plus bas en 4 ans. Le géant suisse ne prévoit par ailleurs pas d'amélioration en 2014.

Europe : Renault - EDF

Retour à Paris où Renault a profité de l'annonce d'une amélioration de 1,9% à 3% de sa marge opérationnelle en 2013. Le constructeur automobile se montre de plus assez confiant pour 2014, visant notamment une hausse de 25% de chiffre d'affaires et une marge de 5% à l'horizon 2017.

EDF a publié un résultat annuel en hausse de 7,4% à 3,5 milliards et a abaissé de 15 à 14 milliards sa prévision de pic d'investissements en 2015, apaisant les inquiétudes des marchés sur l'évolution de sa dette.

Bruxelles : KBC - Telenet

Au sein du Bel 20, KBC a fini en baisse après la publication d'une perte nette pour le 4e trimestre à la suite de dépréciation sur son portefeuille de crédits irlandais. Le bancassureur a également supprimé son dividende.

Telenet a subi une correction plus sévère, les investisseurs se montrant déçus de l'absence de dividendes et des prévisions prudentes émises par le groupe en raison de l'ouverture du câble à la concurrence.

Bruxelles : Banimmo - Euronav

Hors indice, Banimmo a chuté à la suite de la publication d'une perte nette pour 2013 et de la suppression du dividende.

Euronav s'est dsitingué malgré le recul continu depuis plusieurs semaines des tarifs de fret pétrolier.

États-Unis : tendance

Les marchés américains étaient hésitants à la mi-séance en raison des indicateurs économiques décevants avec le recul inattendu des ventes au détail et la hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage.

États-Unis : Cisco

Les prévisions de Cisco ont déçu, l'équipementier réseaux ayant prévenu que ses ventes reculeraient de 6% à 8% au trimestre en cours.

Nos partenaires