L'optimisme règne

04/11/13 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Moneytalk

Les marchés européens progressaient à la mi-séance, les investisseurs espérant un geste de la Banque centrale européenne lors de sa réunion cette semaine.

L'optimisme règne

© REUTERS

Au niveau économique, l'indicateur d'activité manufacturière est surtout légèrement supérieur aux chiffres préliminaires en octobre à 51,7 contre 51,5.

Europe : HSBC - PostNL

HSBC progressait malgré la confirmation d'une enquête concernant son implication dans des manipulations du marché des taux de change. La banque britannique a par contre publié des chiffres trimestriels en nette hausse, son bénéfice net ayant bondi de 28% à 3,2 milliards de dollars.

À Amsterdam, PostNL se distinguait après relevé ses prévisions annuelles tablant désormais sur un cash-flow opérationnel de 130 à 160 millions contre une précédente estimation de 50 à 90 millions.

Europe : Ryanair - Alcatel Lucent

À Londres, Ryanair piquait du nez après avoir fortement abaissé ses prévisions pour son exercice 2013-2014 clôturé fin mars. La compagnie low cost vise désormais un bénéfice net de 500 à 520 millions contre un résultat stable à 570 millions auparavant.

À Paris, Alcatel Lucent chutait à la suite de l'annonce d'une augmentation de capital de 955 millions au prix de 2,10 euros par action.

Bruxelles : Delhaize - Elia

Au sein du Bel 20, Delhaize profitait du redressement du dollar ces derniers jours, le distributeur réalisant les deux tiers de ses ventes aux États-Unis.

Les sociétés défensives étaient plutôt à la traine à l'image d'Elia.

Bruxelles : IBA - Cardio3Biosciences

Hors indice, IBA progressait grâce à la signature d'un nouveau contrat d'une valeur de 16 à 20 millions de dollars pour l'installation d'un cyclotron aux États-Unis.

Le titre Cardio3 Biosciences s'envolait de nouveau sans nouvelle particulière si ce n'est les déclarations très positives de son PDG au début de semaine dernière.

États-Unis : tendance

Wall Street a clôturé en hausse vendredi dernier, les investisseurs saluant un indicateur ISM manufacturier meilleur que prévu à 56,4 alors que les économistes prévoyaient un recul à 55,0.

Nos partenaires