L'or vers les 2.250 dollars l'once ?

19/01/12 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Moneytalk

Le mardi 23 août 2011, l'or avait atteint un sommet historique à 1.918 dollars l'once. La semaine qui a suivi a été marquée par une grande volatilité, et le 29 août, nous nous demandions s'il fallait y voir un renversement de tendance. Aujourd'hui, l'or se négocie 15 % sous son sommet. Une bonne occasion d'analyser son parcours.

Incertitudes, inflation et baisse du dollar favorisent l'or. Une hausse des taux de la banque centrale américaine ou européenne est négative pour le métal jaune. En cas d'incertitude, la tendance des investisseurs à se réfugier dans les obligations est également avérée.

La force relative de l'or par rapport aux obligations

Sur le graphique, nous constatons que la force relative de l'or coïncide à nouveau avec l'indice des obligations américaines à 30 ans. Nous observons également une incertitude constante, car l'indice obligataire continue à augmenter. Mais la survalorisation de l'or par rapport aux obligations a disparu, et c'est important : les investisseurs à la recherche de certitudes ont à nouveau le choix entre obligations et or.

Projection sur base du Dow-Jones

Un marché fortement haussier suit une évolution caractérisée par trois grandes phases:

1. Formation du plancher : une forme ronde, en bol, avec des cours légèrement haussiers

2. Hausse : sommets et planchers de plus en plus élevés, nous identifions un canal haussier à 45°

3. Excès : fortes corrections suivies par une chute brutale des cours

Sur le graphique de droite, nous voyons l'évolution de l'indice Dow Jones entre 1980 et 1999. Les trois phases sont faciles à identifier (elles sont indiquées sur le graphique par S1, S2 en S3).

A gauche, nous voyons le graphique de l'or et les trois phases, également très reconnaissables.

Si nous comptons le nombre de sommets pendant la phase d'excès, nous remarquons une différence. L'indice Dow Jones compte six sommets ; l'or, cinq (voir graphique T1-T6).

L'or a enregistré une correction de 15 % depuis son sommet (T5) et se maintient au-dessus de la ligne de support importante S3: la tendance haussière est intacte.

Après son cinquième sommet, l'indice Dow-Jones avait perdu (mais oui !) 15 % à 7500 points. Ensuite, il avait opéré une dernière hausse jusqu'à 12.000 points (+50 %). Si l'or rebondissait depuis son dernier plancher (1520 dollars/once) pour atteindre également un T6, l'objectif de cours serait, selon cette projection, de 2280 dollars/once (+50 %).

En 1999, durant les mois qui ont précédé la correction et alors que l'indice Dow Jones avait progressé de 10 000 à 12 000 points, les actions dominaient l'actualité financière. Nous n'en sommes pas encore là pour l'or. Un rapide sondage nous permet de conclure que les investisseurs investis en or restent minoritaires.

Si les catalyseurs de l'or se maintiennent, nous réitérons notre avis d'août 2011 : nous considérons chaque correction comme une opportunité d'investissement tant que l'or conserve sa tendance haussière. Si l'or tombait sous les 1450 dollars l'once, les investisseurs dans la tendance se dégageraient massivement.

Paul Gins, CompuGraphics sa

En savoir plus sur:

Nos partenaires