L'Ukraine inquiète, la Chine terrorise

14/03/14 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont de nouveau chuté ce vendredi sur fond de tensions tous azimuts avec le référendum de ce week-end en Crimée, les inquiétudes sur l'économie chinoise et la réunion de la Fed la semaine prochaine.

L'Ukraine inquiète, la Chine terrorise

© REUTERS

Tendance hebdomadaire

Les marchés ont connu une semaine pénible qui a fait replonger la plupart des indices dans le rouge depuis le début de l'année. La poursuite des tensions sur l'Ukraine a pesé sur une tendance plombée par la Chine. Cette dernière a fait état d'un plongeon de 18% de ses exportations en février. Sur l'ensemble des deux premiers mois de l'année, que Pékin rassemble en raison du Nouvel an chinois, la croissance de toutes les composantes de l'économie a déçu avec le plus faible début d'année depuis 2009 pour la production industrielle, 2004 pour les ventes au détail et 2001 pour les investissements.

Europe : Bouygues - Numericbale

En France, le secteur télécoms est resté très tendu avant l'annonce du choix de Vivendi qui a finalement décidé d'entamer des négociations exclusives avec Numericable. Bouygues avait pourtant fait le forcing en relevant son offre et en trouvant un accord avec Iliad pour la vente de son réseau mobile en cas de rachat de SFR. Il en résulte donc que le marché télécoms français devrait rester axé autour de 4 entités dont Bouygues dont le principal handicap demeure un réseau fixe limité.

Europe : Morrison - Unicredit

Le secteur de la grande distribution a souffert au Royaume-Uni alors que Morrison, numéro 4 local, a publié un bénéfice en chute de 13% pour l'exercice écoulé. Pour 2014-2015, Morrison table sur un plongeon de moitié de ses profits en raison du développement rapide de Lidl et Aldi qui provoque une forte concurrence sur les prix.

À Milan, Unicredit s'est distingué malgré une perte record de 14 milliards au 4e trimestre à la suite de dépréciations et de provisions pour mauvaises créances. À la suite de ce grand nettoyage préparatoire aux tests de résistance de la BCE, la banque italienne prévoit de réaliser un profit de 2 milliards cette année et a indiqué ne pas devoir réaliser d'augmentation de capital.

Bruxelles : D'Ieteren - Delhaize

D'Ieteren s'est légèrement redressé cette semaine, le titre ayant pour rappel plongé à la fin février à la suite d'un rapport annuel décevant.

Delhaize a plongé à la suite de la publication de ses chiffres annuels. Les résultats étaient globalement conformes aux chiffres préliminaires mais les marchés étaient déçus des prévisions prudentes, Delhaize tablant sur un nouveau recul de ses marges..

Bruxelles : Agfa-Gevaert - Option

Parmi les rares bonnes performances de la semaine, épinglons Agfa-Gevaert qui a publié un bénéfice de 49 millions après sa perte de 9 millions et a fait été d'une nette amélioration de sa structure financière. Sa dette nette a reculé de 291 à 217 millions et ses obligations en matière de pensions ont baissé de 313 millions à un milliard.

Option a sombré, la société ayant publié une perte de 11,7 millions pour 2013 tout en indiquant avoir un urgent besoin de trésorerie afin de poursuivre l'activité.

Événements à retenir la semaine prochaine

Lundi : prix à la consommation zone euro, production industrielle US, ThromboGenics, Resilux

Mardi : immatriculation Europe, indice ZEW, prix à la consommation US, construction US, Oracle, Adobe

Mercredi : réunion de la Fed, Heidelberg, FedEx, Inditex, Fluxys

Jeudi : indicateurs avancés US, Lanxess, Nike, China Mobile, PetroChina

Vendredi : Immobel, Financière de Tubize

Nos partenaires