La Banque du Japon paralyse les marchés

11/06/13 à 17:41 - Mise à jour à 17:41

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont clôturé en baisse, les investisseurs se montrant déçus de la simple confirmation de sa politique monétaire par la Banque du Japon.

La Banque du Japon paralyse les marchés

© REUTERS

En Allemagne, la Cour constitutionnelle a entamé son examen de l'OMT, le plan de soutien dévoilé par la Banque centrale européenne à l'été dernier, ce qui inquiète également les marchés.

Europe : Legrand

À Paris, le leader mondial de l'appareillage électrique a chuté après que la holding Wendel a vendu le solde de sa participation, soit 14,4 millions de titres (5,4% du capital), au prix de 36 euros par action alors que Legrand cotait 37,12 euros ce lundi à la clôture.

Europe : RWE

À Francfort, RWE a fini en baisse sur fond d'informations de presse selon lesquelles le producteur d'électricité devrait abaisser le prix de sa division de production d'hydrocarbures par rapport à la fourchette espérée de 4,5 à 5 milliards d'euros.

Bruxelles : KBC - ThromboGenics

L'examen du plan de la BCE par la Cour constitutionnelle allemande pesait sur les financières à l'image de KBC.

L'autre valeur ayant connu une séance difficile au sein du Bel20 est ThromboGenics qui ne parvient décidément pas à repartir du bon pied cette année.

Bruxelles : Cofinimmo - Immobel

Cofinimmo n'a pas profité de son statut de valeur défensive à la suite de l'annonce d'une émission d'obligations convertibles pour un montant de 190,8 millions d'euros, fonds qui lui serviront à investir dans les maisons de repos notamment.

Toujours dans le secteur immobilier mais hors indice, le titre Immobel a été suspendu dans l'attente d'un communiqué concernant la vente de ses 40% dans RAC1 qui gère la première des deux phases du projet Bel Air, c'est-à-dire le redéploiement de la Cité administrative à Bruxelles. Le prix de vente serait de plus de 120 millions d'euros.

États-Unis : tendance

Faute d'indicateur économique important ce jour, les marchés actions américains reculaient dans le sillage de l'Europe après la décision de la Banque du Japon de ne pas en faire plus.

États-Unis : Sprint Nextel

L'opérateur japonais Softbank a relevé son offre de reprise sur Sprint-Nextel offrant désormais 7,65 dollars par action pour reprendre le troisième opérateur mobile aux États-Unis contre 7,30 dollars auparavant.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires