La Chine entre crainte et espoir

12/11/12 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Moneytalk

Le changement de leader au sein de la deuxième économie mondiale s'est accompagné de chiffres économiques mitigés, signe que Xi Jinping devra également s'atteler à soutenir l'économie en parallèle de la lutte contre la corruption, souhaitée par son prédécesseur, Hu Jintao.

La Chine entre crainte et espoir

Côté pile, la Chine a confirmé le rebond de ses exportations en octobre avec une hausse de 11,6% en glissement annuel à 175,6 milliards de dollars. Les économistes tablaient pour leur part sur une progression de 10,0% après la croissance 9,9% enregistrée en septembre. Ce rythme de croissance, bien que guère exceptionnel pour la Chine, a rassuré après l'important ralentissement constaté cet été : +1,0% en juillet et +2,7% en août. On épinglera toutefois que le rebond des exportations en glissement annuel, c'est-à-dire comparé au même mois de l'année précédente, correspond à une période de ralentissement en 2011 puisque la croissance était passée de 24,5% en août à 15,9% en octobre.

Par ailleurs, l'économie intérieure déçoit. Les importations n'ont en effet progressé que de 2,4% à 143,6 milliards de dollars en octobre, une croissance similaire au mois de septembre. Les importations tournent en fait au ralenti depuis le mois de mars avec une évolution en glissement annuel comprise entre -2,6% et + 6,3% sauf en mai. Il s'agit d'un signal plutôt inquiétant par rapport à l'évolution de la consommation, pourtant appelée à devenir le principal moteur de l'économie chinoise. C'est d'autant plus inquiétant qu'il est confirmé par la chute de 14% des prêts octroyés en octobre.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires