La Chine inquiète toujours

23/04/14 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Moneytalk

Les marchés européens reculaient légèrement à la mi-séance à la suite d'indicateurs d'activité mitigés en Chine et en zone euro.

La Chine inquiète toujours

© REUTERS

En Chine, l'activité manufacturière continue de décélérer, l'indicateur d'activité n'ayant légèrement progressé en avril à 48,3. En zone euro, les indicateurs sont au plus haut depuis près de 3 ans, le tassement observé en France ayant été compensé par le rebond en Allemagne.

Europe : Scania - Volkswagen

Scania chutait alors qu'un nouvel actionnaire s'est déclaré opposé à l'offre de rachat de Volkswagen au prix de 200 couronnes par action jugeant l'offre trop chiche. Le groupe allemand a toutefois indiqué qu'il n'y aurait pas de surenchère.

Europe : Ericsson - Vopak

Ericsson a déçu avec la publication d'un chiffre d'affaires en chute de 9% à 47,5 milliards de couronnes.

À Amsterdam, Vopak chutait à la suite d'un avertissement sur résultats, le groupe prévoyant un recul de 5% à 10% de son résultat ebitda cette année.

Bruxelles : Ageas - KBC

Ageas progressait à contre-courant de la tendance à la mi-séance.

KBC était victime de prises de bénéfices après son rebond de 10% au cours des trois séances précédentes.

Bruxelles : Melexis - Econocom

Melexis s'envolait à la mi-séance, le spécialiste des semi-conducteurs pour le secteur automobile ayant livré des chiffres trimestriels supérieurs aux attentes avec un bond de 69% de son bénéfice net à près de 19 millions et relevé ses objectifs 2014, Melexis tablant désormais sur une hausse de 10% à 15%.

Econocom chutait, son chiffre d'affaires ayant déçu avec un recul de 3,5% au niveau organique. En incluant l'intégration d'Osiatis, les ventes bondissent toutefois de 20% à 450 millions.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont aligné ce mardi une sixième séance de hausse consécutive sur fond de consolidation du secteur pharmaceutique impliquant notamment Novartis, GSK, Allergan et Valeant.

Nos partenaires