La Chine plonge les marchés dans le doute

12/03/14 à 17:32 - Mise à jour à 17:31

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes chutaient à la mi-séance, les investisseurs s'inquiétant de la Chine en proie à un ralentissement économique et à des déséquilibres financiers.

La Chine plonge les marchés dans le doute

© REUTERS

Le secteur automobile a été le plus touché étant donné la dépendance grandissante des constructeurs européens au marché chinois.

Europe : G4S

G4S a chuté sur fond de résultats annuels décevants. Le numéro un mondial de la sécurité a vu son bénéfice opérationnel progresser de 2,8% à 442 millions de livres, sensiblement inférieur au consensus de 455 millions.

Europe : Adecco

À Zurich, Adecco s'est distingué grâce à des chiffres supérieurs aux attentes. Son bénéfice a bondi de 48% à 557 millions, contre un consensus de 508 millions, lui permettant de verser un dividende de 2 francs suisses par action.

Bruxelles : Solvay- Bekaert

Les inquiétudes sur la Chine et l'ensemble des pays émergents ont logiquement pesé sur Bekaert et Solvay. La Commission européenne a par ailleurs notifié au groupe chimique qu'elle allait tester les remèdes proposés dans le cadre du rapprochement des activités PVC de Solvay et d'Ineos, sa décision étant désormais attendue pour la mi-mai.

Bruxelles : Agfa-Gevaert - Euronav

Hors indice, Agfa-Gevaert s'est illustré après un bon rapport annuel. Le groupe d'imagerie est comme prévu revenu dans le vert en 2013 avec un bénéfice de 49 millions. Agfa-Gevaert a par ailleurs réduit substantiellement ses dettes et ses obligations en matière de pension.

Euronav a chuté assez lourdement, le ralentissement de la Chine pesant sur les tarifs de fret pétrolier.

États-Unis : tendance

Les marchés américains baissaient à la mi-séance, les investisseurs réduisant leurs positions à la veille d'une série d'indicateurs économiques en Chine.

États-Unis : Express

Le distributeur américain a prévu d'atteindre un bénéfice par action de 12 à 18 cents au premier trimestre, largement inférieur au consensus de 41 cents.

Nos partenaires