La conjoncture se dégrade ; les marchés encaissent mal

15/11/12 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes étaient en recul jeudi en fin de séance, affectées encore et toujours par les craintes d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis et par les tensions autour de l'aide à la Grèce.

La conjoncture se dégrade ; les marchés encaissent mal

© REUTERS

La dégradation économique de la zone euro, dont l'entrée en récession a été confirmée ce matin, avec un recul de 0,1% du PIB qui fait suite à une contraction de 0,2% au deuxième trimestre, n'aide pas à rassurer les marchés.

EUROPE : Bouygues - H&M

Aux actions, Bouygues évoluait à contre-courant de la tendance et gagnait quelques points au lendemain de l'annonce d'une révision à la hausse de son objectif de chiffre d'affaires 2012.

A l'inverse, Hennes & Mauritz, deuxième distributeur mondial de prêt-à-porter, perdait des points, après l'annonce d'une baisse de 5% de ses ventes à magasins comparables en octobre.

EUROPE : BP - EDF

Dans le secteur énergétique, BP a enregistré un résultat net de 5,4 milliards de dollars au troisième trimestre en hausse de 7,8% sur un an, après une perte de 1,4 milliard au 2ème trimestre. La major pétrolière britannique, qui se dit en mesure d'atteindre ses objectifs stratégiques à horizon 2014, a aussi annoncé un relèvement de 12,5% du dividende trimestriel correspondant à 0,09 dollar.

Toujours dans le secteur énergétique mais à Paris, EDF, qui a touché un nouveau plus bas historique en clôture mercredi soir, continuait à perdre du terrain. Le groupe a prévenu qu'il risquait d'abaisser ses perspectives à moyen terme en raison d'une conjoncture morose.

BRUXELLES : Elia - Ackermans & van Haaren

A Bruxelles, dans l'indice Bel 20, Elia et Ackermans & van Haaren ont présenté leurs résultats et force est de constater qu'ils n'ont pas déchaîné les passions.

Elia a confirmé ses prévisions financières pour 2012, grâce à la performance des activités en Allemagne. Celles-ci compensent le ralentissement de ses résultats en Belgique, suite au niveau bas du taux d'intérêt à 10 ans.

Le Holding Ackermans & van Haaren reconnait pour sa part la pression qui pèse sur certaines entreprises de son portefeuille suite à la crise que nous traversons en Europe. Ce qui n'empêche toutefois pas son conseil d'administration de se montrer résolument positif.

BRUXELLES : MDXHealth - EVS

Hors indice, MDXHealth n'a pas réussi à convaincre les marchés avec un chiffre d'affaires pourtant en nette progression. Le groupe biotechnologique a enregistré un chiffre d'affaires de 925.000 euros (378.000 euros au 3e trimestre 2011). Les investisseurs ont préféré se concentrer sur le résultat net qui se solde par une perte de 2,3 millions d'euros (contre 1,9 million il y a un an).

Même chose pour EVS, le groupe a présenté des chiffres plus que corrects avec des ventes trimestrielles pour 39,5 millions d'euros, en hausse de 32,3% en glissement annuel, mais le marché n'a entendu que ses prévisions légèrement négatives. EVS a ainsi indiqué qu'il attend un 4e trimestre moins fructueux en l'absence d'événements sportifs majeurs.

ETAT-UNIS

Wall Street rebondissait très légèrement jeudi peu après l'ouverture après le fort recul de la veille, restant prudente face à des indicateurs moroses des deux côtés de l'Atlantique et à des résultats d'entreprises mitigés.

Le ministère du Travail a annoncé que les nouvelles inscriptions au chômage avaient enregistré leur hausse la plus forte en sept ans après le passage de l'ouragan Sandy sur le nord-est du pays. La banque centrale américaine a aussi indiqué que l'activité manufacturière de la région de New York avait continué de se dégrader pour le quatrième mois d'affilée en novembre. Et, selon le ministère, les prix à la consommation ont augmenté dans le pays pour le troisième mois d'affilée en octobre, mais leur progression mensuelle a nettement ralenti du fait de la baisse du coût de l'énergie.

Nos partenaires