La croissance d'Apple ne satisfait pas le marché

25/07/12 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Moneytalk

Anticipant la sortie d'un nouveau modèle en octobre, les adeptes de la marque à la pomme postposent leur achat d'un nouvel iPhone.

La croissance d'Apple ne satisfait pas le marché

La raison de la déception des investisseurs, qui ont quand même poussé le titre jusqu'à 600 USD, est le net recul des ventes d'iPhone lors du trimestre écoulé. Apple a vendu 26 millions d'exemplaires alors que le marché tablait sur 28,4 millions. Ces ventes inférieures aux attentes ont bien entendu pesé sur le chiffre d'affaires du groupe et sur son bénéfice net, qui sont dès lors également en dessous des prévisions. L'iPhone compte cela dit pour la moitié du chiffre d'affaires du groupe. Le chiffre d'affaires a crû de 23% lors du deuxième trimestre à 35 milliards USD, soit sa plus faible croissance depuis mi-2009. Son bénéfice net a augmenté de 21% à 8,82 milliards USD ou 9,32 USD par action. Les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires de 37,2 milliards USD et un bénéfice par action de 10,37 USD.

Ce recul des ventes s'explique notamment par la spéculation des adeptes de la marque à la pomme sur le lancement d'un nouveau modèle en octobre. Ils préfèrent donc reporter l'achat d'un nouvel iPhone. Le prochain trimestre pourrait également être décevant pour les mêmes raisons. Le management du groupe escompte un recul de son chiffre d'affaires à 34 milliards USD et un bénéfice net de 7,65 USD ; là où les analystes prévoyaient jusqu'à présent un chiffre d'affaires de 38 milliards USD et un bénéfice par action de 10,27 USD.

Contrairement à son concurrent Samsung, Apple a choisi d'adopter un " cycle produit " plus lent en ne sortant qu'un nouveau modèle par an. Ses clients postposent donc plus longtemps leurs achats que les utilisateurs de Samsung qui, lui, met sur le marché plusieurs modèles par an. Le business model de Samsung ajoute une pression supplémentaire au CEO d'Apple, Tim Cook, qui devrait être capable de mettre sur pied des modèles innovants beaucoup plus rapidement afin de ne pas se faire distancer par la concurrence sur le marché du smartphone.

Mathias Nuttin

Nos partenaires