La Fed a douché l'optimisme de smarchés

31/10/13 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Moneytalk

Les marchés européens ont modérément apprécié la décision de la Réserve fédérale américaine qui a certes maintenu sa politique inchangée mais s'est également montrée moins prudente que prévu dans son jugement de l'état de l'économie US.

La Fed a douché l'optimisme de smarchés

© REUTERS

Tendance hebdomadaire

Les Bourses connaissent une semaine sans réelle tendance avec comme point d'orgue la réunion de la Fed qui a légèrement déçu les marchés, sa communication laissant toutes les pistes ouvertes concernant la date de début de la réduction de ses soutiens monétaires alors que les économistes attendaient un communiqué plus pessimiste préfigurant un maintien des rachats de 85 milliards de dollars par mois au moins jusqu'en mars. Au niveau économique, les indicateurs demeurent mitigés, la sortie de la récession de l'Espagne au troisième trimestre étant compensée par un ralentissement du marché de l'emploi aux États-Unis selon l'enquête ADP.

Europe : Deutsche Bank - BNP Paribas

De nombreuses banques européennes ont publié leurs chiffres cette semaine avec une majorité de déceptions à la clé dont la Deutsche Bank qui a publié un bénéfice net en chute de 94% à 51 millions contre un consensus de 430 millions. La banque allemande a de nouveau dû provisionner plus d'un milliard pour le coût des scandales dans lesquels elle est impliquée dont la manipulation des taux Libor et la vente de produits structurés de crédits subprime.

Exception notable, BNP Paribas qui a annoncé une hausse inattendue de son profit net au troisième trimestre à 1,36 milliard. L'établissement français a profité de la baisse de ses provisions pour pertes sur crédits et de son programme de réduction des coûts.

Europe : Volkswagen - Michelin

Volkswagen a profité de résultats meilleurs que prévu. Son bénéfice opérationnel a bondi de 20% à 2,8 milliards au troisième trimestre malgré le tassement de 3,8% de son chiffre d'affaires à 47 milliards.

Toujours dans le secteur automobile, Michelin a par contre déçu. Le premier fabricant européen de pneus a vu ses ventes chuter de 5,8% à 5,1 milliards au trimestre écoulé, un recul trois fois supérieur à ce que prévoyaient les analystes. Michelin explique avoir surtout souffert de taux de change défavorables qui l'ont amené à réviser ses objectifs annuels à la baisse.

Belgique : AB InBev - Belgacom

AB InBev s'est distingué grâce à des chiffres trimestriels extrêmement solides, la hausse de ses prix et de sa rentabilité compensant recul des volumes écoulés et l'impact des taux de change défavorables. Son bénéfice par action a bondi de 17% à 1,36 dollar au troisième trimestre.

Belgacom subit une fin de semaine difficile après la décision de Telenet d'abaisser le prix de ses forfaits mobiles pour ceux qui ne sont pas client d'un autre service, ce qui risque fort de relancer la guerre des prix sur le marché mobile belge. À noter que Mobistar a moins souffert étant donné que Telenet utilise son réseau en tant qu'opérateur virtuel.

Belgique : Nyrstar - Cardio3 Biosciences

Hors indice, Nyrstar connait une nouvelle semaine chahutée, le titre ne parvenant pas à rebondir après la présentation de son plan stratégique prévoyant des investissements totaux de 550 millions dans ses outils industriels afin d'en augmenter la rentabilité.

La performance de la semaine est à mettre à l'actif de Cardio3 Biosciences. Le titre de la société biotechnologique s'est envolé à la suite d'une interview de son PDG qui estime que la société pourrait valoir 10 à 15 fois plus en Bourse en cas de réussite de son étude de phase 3 d'une thérapie régénérative de l'insuffisance cardiaque.

États-Unis : tendance

Le Dow Jones a atteint un nouveau record durant la semaine mais la légère déception liée au communiqué de la Fed a incité les investisseurs à acter quelques bénéfices. Au niveau des chiffres d'entreprise, les résultats ont globalement été meilleures que prévu mais les prévisions ont souvent déçu à l'image d'Apple et de LinkedIn.

Nos partenaires