La Fed déçoit les marchés

21/06/12 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Moneytalk

De mauvais indicateurs conjoncturels chinois, une Fed un peu mollassonne dans ses mesures et une Espagne qui devrait crier ausecour dans l'après-midi sont autant d'éléments pesant sur les marchés d'actions ce matin.

La Fed déçoit les marchés

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, après l'annonce d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine et alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) n'a pas répondu à toutes les attentes en matière d'assouplissement monétaire.

L'activité dans le secteur manufacturier en Chine se contracte pour le huitième mois consécutif en juin ravivant dans la foulée les craintes d'un ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Aux Etats-Unis, la Fed a annoncé mercredi soir un petit coup de pouce à l'économie avec

l'extension jusqu'à la fin de l'année de son opération " Twist ", sans pour autant engager un

troisième cycle de rachats d'actifs, dit QE3, comme beaucoup l'espéraient.

Enfin en Europe, les taux à 10 ans espagnols repassaient sous les 6,7% en fin de matinée, alors que le pays va procéder à une adjudication de dette, avant que le gouvernement ne rende public un audit indépendant sur l'état de ses banques. Dans la foulée de l'audit, l'Espagne pourrait officiellement demander une aide aux 17 ministres des Finances de la zone euro réunis au Luxembourg.

Europe

Aux actions, les valeurs bancaires étaient en recul sur des prises de bénéfices alors que la Fed n'a pas pris les mesures espérées pour soutenir l'économie américaine. Commerzbank reculait de 0,5% tandis que Société Générale à Paris lâchait 1,4%.

A Paris, l'action Air France KLM perdait des points après avoir annoncé un plan de restructuration devant se solder par la suppression de 5000 postes.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs cycliques étaient en berne alors que les craintes concernant la croissance économique globale refont surface après les mauvais indicateurs conjoncturels chinois. Solvay et Nyrstar étaient en recul à la mi-journée.

A contrario, les valeurs défensives étaient parmi les rares valeurs en progression à la mi-séance à l'image de GDF-Suez et ABInbev.

Nos partenaires