La Fed et la Chine inquiètent

20/02/14 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient à la mi-séance, le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed a laissé les investisseurs perplexes, les membres du Comité monétaire semblant diverger sur la politique à adopter.

La Fed et la Chine inquiètent

Au niveau économique, la Chine inquiète de nouveau alors que l'indicateur d'activité manufacturière s'affiche à nouveau en chute suivant le chiffre préliminaire de février. En zone euro, il est également question de ralentissement en février même si les indicateurs restent proches de leurs plus hauts des dernières années.

Europe : BAE Systems - Rio Tinto

BAE Systems s'effondrait à Londres, le premier groupe de défense européen, un temps convoité par Airbus, ayant prévenu que son bénéfice par action chuterait de 5% à 10% cette année à cause des économies des États-Unis sur leur budget défense.

Rio Tinto souffrait comme l'ensemble du secteur des matières premières des indicateurs économiques décevants en Chine.

Europe : Technip - Randstad

À Paris, Technip se distinguait après avoir annoncé une hausse de 10% de son dividende 2013 à 1,85 euro brut par action et avoir rassuré sur l'évolution de sa rentabilité.

À Amsterdam, Randstad chutait par contre après des chiffres trimestriels sensiblement inférieurs aux attentes, son bénéfice net ayant plafonné à 105 millions contre un consensus de 124 millions.

Bruxelles : Delta Lloyd - UCB

Au sein du Bel 20, Delta Lloyd profitait de chiffres annuels meilleurs que prévu avec une hausse de 1% des primes encaissées et un bénéfice net de 168 millions contre une perte en 2012.

UCB chutait après l'annonce du remplacement en janvier 2015 de Roch Doliveux par Jean-Christophe Tellier au poste de Chief executive officer.

Bruxelles : Dexia - Kinepolis

Hors indice, Dexia a publié une perte nette de plus d'un milliard pour 2013.

Kinepolis a confirmé l'amélioration de ses marges en 2013 avec une hausse de 5% de son bénéfice à 37,5 millions malgré un recul de 3,3% de son chiffre d'affaires. Le groupe relève son dividende de 35% à 3,19 euros par action.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé en baisse ce mercredi, les investisseurs se montrant déçu du compte-rendu de la dernière réunion de la Fed publié en soirée.

Nos partenaires