La Fed revient au centre des préoccupations

13/09/13 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Moneytalk

Les marchés européens reculaient légèrement à la mi-séance alors que la Syrie préoccupait de nouveau les investisseurs et que Barack Obama aurait opté pour Larry Summers, critiqué pour la dérégulation financière qu'il a soutenue dans les années 90, pour le poste de prochain président de la Réserve fédérale américaine.

La Fed revient au centre des préoccupations

© REUTERS

Au niveau économique, les investisseurs seront surtout attentifs à la publication des chiffres des ventes au détail cette après-midi aux États-Unis.

Europe : Fresenius SE - Rhoen-Klinikum

Les marchés accueillaient favorablement l'annonce du rachat de 43 hôpitaux de Rhoen-Klinikum par Fresenius pour 3,1 milliards. Étant donné que l'opération n'engage pas le rachat de la société Rhoen-Klinikum, elle ne pourra plus être bloquée par les concurrents actionnaires comme l'année dernière. Fresenius parvient donc enfin à devenir le leader européen des cliniques privées et verra son résultat ebitda dopé de 250 millions par an. Le niveau d'activité de Rhoen-Klinikum est par contre divisé par 3 avec un chiffre d'affaires annuel de 1 milliard mais le groupe dispose désormais des moyens nécessaires à de nouveaux investissements.

Europe : Deutsche Bank - Société Générale

Le secteur bancaire était à la traine après que Wolfgang Schauble, Ministre des Finances allemand, a déclaré que la taxe européenne sur les transactions financières n'avait pas reçu un coup fatal avec l'avis du Conseil européen qui la juge illégale.

Bruxelles :AB InBev - Bekaert

À Bruxelles, les variations restaient limitées. Au sein du Bel20, AB InBev se distinguait tandis que Bekaert fermait la marche à la mi-séance.

Bruxelles : Picanol - Resilux

Hors indice, nous pouvons épingler les progressions de Picanol et de Resilux, deux sociétés industrielles qui ont livré de bons résultats durant l'été.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé en baisse ce jeudi, les investisseurs redevenant plus prudents après la hausse des 2 dernières semaines et à quelques jours de la réunion de la Fed.

Cédric Boitte

Nos partenaires