La Grèce inquiète de nouveau les marchés

23/05/12 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes rechutaient à la mi-séance, les discours sur la croissance du début de semaine ayant de nouveau cédé le devant de la scène aux craintes sur la Grèce et la zone euro.

La Grèce inquiète de nouveau les marchés

Aucun grand indice européen ne se détachait réellement. Au niveau sectoriel, nous pouvons épingler la forte chute des valeurs minières, le secteur des matières premières abandonnant plus de 3,5% à la mi-séance.

A Londres, le titre de la bourse de Londres chutait de plus de 6% après que les banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo aient annoncé la revente d'une participation combinée de 11,5% dans le London Stock Exchange au prix de 960 pence par titre.

A Paris, Michelin abandonnait plus de 4% après Goldman Sachs ait abaissé ses recommandations sur les fabricants de pneus. Les analystes américains conseillent ainsi dorénavant de vendre le titre Michelin.

A Bruxelles, seul D'Ieteren se distinguait avec une légère hausse au sein du Bel20. Le groupe suscitait les convoitises des investisseurs à la recherche de bonnes affaires après avoir perdu un tiers de sa valeur depuis la fin février

Bekaert et Mobistar reculaient à la mi-séance, le tréfileur courtraisien abandonnant même plus de 3% à la suite de l'annonce qu'ils quitteront l'indice large européen, le DJ Stoxx 600, le 18 juin.

Comme ailleurs en Europe, ce sont toutefois les valeurs minières te financières qui fermaient la marche au sein du Bel20, KBC abandonnant 4% et Nyrstar, 5%.

Twitter : @CedricBoitte

Nos partenaires