La Grèce inquiète, Dell déçoit

23/05/12 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont rechuté ce mercredi, les discours sur la croissance du début de semaine ayant de nouveau cédé le devant de la scène aux craintes sur la Grèce et la zone euro.

La Grèce inquiète, Dell déçoit

Aucun grand indice européen ne s'est démarqué. Au niveau sectoriel, nous pouvons épingler la forte chute des valeurs minières, le secteur des matières premières abandonnant 4%.

A Londres, le titre de la bourse de Londres a lourdement chuté après que les banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo aient annoncé la revente d'une participation combinée de 11,5% dans le London Stock Exchange au prix de 960 pence par titre.

A Paris, Michelin a été plombé par un rapport Goldman Sachs qui a abaissé ses notes sur les fabricants de pneus. Les analystes américains conseillent dorénavant de vendre le titre Michelin.

A Bruxelles, seul le titre ultra défensif Elia a pu se maintenir toute la séance à proximité de l'équilibre.

Bekaert et Mobistar ont connu une séance pénible sur fond d'éviction des deux groupes du DJ Stoxx 600. Le tréfileur courtraisien et l'opérateur mobile quitteront l'indice large européen le 18 juin.

Comme ailleurs en Europe, ce sont toutefois les valeurs minières et financières qui ferment la marche au sein du Bel20 avec une chute de plus de 5%.

Wall Street en début de séance, les investisseurs américains craignant un déraillement de la situation de la Grèce et s'inquiétant de l'évolution des résultats des entreprises après les chiffres décevants de Dell. Le titre du troisième fabricant mondial de PC s'effondrait de plus de 15% en début de séance, l'annonce de chiffres trimestriels inférieurs aux attentes se couplant à des prévisions également sous le consensus.

Twitter : @CedricBoitte

Nos partenaires