La grisaille est de retour en Bourse

29/05/13 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Moneytalk

Le rebond boursier n'aura pas duré, le mot d'ordre était " prendre ses bénéfices " ce mercredi.

La grisaille est de retour en Bourse

© REUTERS

Les principales Bourses européennes étaient en retrait ce mercredi après un rebond de deux jours. L'ouverture négative de Wall Street et des indicateurs économiques peu rassurants en Europe ont pesé sur le moral des marchés.

Le nombre de chômeurs en Allemagne a connu un bond surprise de 21.000 personnes en mai sur un mois même si le taux de chômage est resté stable à 6,9% pour le huitième mois d'affilée.

De son côté, l'OCDE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour les grandes économies occidentales, à l'exception du Japon. L'organisation internationale prédit que la zone euro devrait s'enfoncer encore davantage dans la récession cette année et l'atonie de l'activité dans la région pourrait " évoluer en stagnation, avec des conséquences négatives pour l'économie mondiale ". L'OCDE appelle la Banque centrale européenne (BCE) à en faire davantage pour soutenir l'activité.

Europe : Peugeot - Daimler

Aux actions, Peugeot reculait la suite d'information de presse selon laquelle le groupe envisagerait une augmentation de capital. Un porte-parole de PSA s'est refusé à tout commentaire sur ce qu'il estime être " une nouvelle rumeur ".

Toujours dans le secteur automobile, Daimler accusait une forte baisse. Le groupe rappelle 6.000 Mercedes-Benz Classe-A en raison d'un problème d'airbag sur le siège passager.

Europe : H&M - UBS

Par ailleurs, H&M était en retrait après une révision négative du rating de Goldman Sachs de neutre à vendre. L'analyste estime que la rentabilité du spécialiste en habillement sera mise sous pression avec la croissance du shopping online.

Toujours au rang des actions en berne, UBS et Crédit Suisse faisaient triste mine alors que la bataille fiscale qui oppose les banques suisses aux Etats-Unis pourraient coûter entre 10 et 20 milliards de francs suisses aux institutions bancaires suisses.

Bruxelles : Delhaize - D'Ieteren

A la Bourse de Bruxelles, Delhaize était la seule action à évoluer en territoire positif dans le Bel 20. Le distributeur a annoncé la vente de trois chaînes américaines de supermarchés à son concurrent Bi-Lo Holdings pour 265 millions de dollars afin de concentrer son activité sur ses réseaux de distribution les plus importants.

En queue de Bel 20, se retrouvaient les actions les plus cycliques avec entre autre D'Ieteren.

Bruxelles : Pinguin Lutosa - IBA

Hors indice, Pinguin Lutosa a reçu le feu vert de la commission européenne pour vendre sa division pommes de terre à McCain pour 225 millions d'euros. Le marché a largement salué cette bonne nouvelle.

IBA avait également sourire. Le spécialiste de la protonthérapie a fait le point dans un communiqué sur une plainte de Rose Holdings, le véhicule d'investissements de SK Capital Partners, copropriétaire de IBA Molecular. Les montants sur lesquels portaient cette plainte ont largement été révisés à la baisse pour le plus grand soulagement des actionnaires.

Etats-Unis

Wall Street a ouvert en baisse mercredi, pénalisée par des craintes persistantes sur la politique monétaire américaine et des inquiétudes pour la croissance mondiale.

L'OCDE a abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2013, de 3,4% à 3,1%. Toutes les grandes économies ont vu leurs prévisions de croissance abaissées à l'exception notable du Japon.

Nos partenaires