La sélection du moment de Degroof

24/03/15 à 18:32 - Mise à jour à 18:32

Source: Moneytalk

Responsable de la recherche actions à la banque Degroof, Jean-Marie Caucheteux mêle sélection de type bottom-up, privilégiant les fondamentaux de l'entreprise, et choix géographiques et sectoriels marqués.

La sélection du moment de Degroof

© Reuters

Crédit Agricole

Banque, France)

Le groupe se recentre sur la banque de détail. On constate également une amélioration du profil de risque, en particulier sur l'Italie, et une simplification de la structure en vue après l'arrivée d'un nouveau CEO en mai. Le niveau de solvabilité. Le titre affiche une décote de 30% par rapport aux fonds propres par action. Le rendement du dividende atteint près de 5%.

DIA

Distributeur, Espagne

Lidl accélère les ouvertures de magasins en Espagne, un pays où les ventes en volume croissent à deux chiffres (ndlr : au moins 10%). Cela s'accompagne d'un ralentissement de la déflation des prix des denrées alimentaires. Les marges de DIA sont en nette amélioration.

Royal BAM

Construction, Pays-Bas

Le groupe est bien placé pour profiter de la renaissance du marché résidentiel aux Pays-Bas et jouit d'un bon positionnement en Allemagne (et en Belgique) après que le groupe ait procédé à des restructurations internes. Ce n'est cependant qu'à partir de 2016 que BAM bénéficiera pleinement de la combinaison de ces facteurs internes et externes. Les résultats 2014 étaient supérieurs aux attentes.

Sacyr

Construction, Espagne

L'exposition au secteur immobilier est prédominante et s'opère via la société cotée (mais avec un free float de 0,8%) Testa qui recèle un potentiel de croissance qui pourrait aboutir à une augmentation de capital. La société n'est plus active dans le développement résidentiel. Exposition à l'Amérique latine.

Retail Estates

Immobilier, Belgique

Le taux d'occupation de 98,5% est le plus élevé de l'univers des Sociétés Immobilières Réglementées (SIR) et fut remarquablement stable au cours des 15 dernières années. C'est vrai aussi pour sa marge opérationnelle. Avec un volant de financement encore largement ouvert, on peut s'attendre à une croissance significative du portefeuille. Le rendement du dividende de 4,1% est, comme pour d'autres SIR, un atout supplémentaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires