Le Bel 20 lâche plus de 2% sur la semaine

05/04/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Moneytalk

Les marchés d'actions ont été de déception en déception tout au long de la semaine ce qui explique un bilan hebdomadaire très négatif.

Le Bel 20 lâche plus de 2% sur la semaine

© REUTERS

Cette semaine fut courte, après le long weekend end de pâques, mais néanmoins animée avec des rendez-vous de taille sur le front macroéconomique.

La réunion de la Banque centrale européenne (BCE) et ensuite les chiffres de l'emploi US ont tenu les investisseurs en haleine.... Et tous deux ont déçu.

La BCE a maintenu ses taux d'intérêt inchangés et n'a pris aucune mesure pour soutenir l'économie européenne. Son Président a bien indiqué plancher sur des pistes pour tenter de redresser l'économie européenne mais sans rien évoquer de concret.

De leur côté, les chiffres de l'emploi US n'ont pas fait mieux. Le mauvais pressentiment du marché après une salve de données moroses dans le secteur de l'emploi s'est confirmé vendredi, avec l'annonce d'un coup de frein très net dans les embauches aux Etats-Unis en mars, divisées par trois, à 88.000 nouveaux emplois, par rapport à février.

A leur plus faible niveau depuis juin 2012, ces créations d'emplois sont bien moins nombreuses qu'attendu, les analystes ayant misé sur 192.000 embauches nettes.

Europe : Areva - Banca Monte dei Paschi

Aux actions, Areva signe une bonne semaine à Paris. La presse japonaise évoque un possible contrat nucléaire en Turquie sous forme de consortium franco-japonais pour 17 milliards d'euros.

Dans le secteur bancaire, Banca Monte dei Paschi était en très forte baisse après avoir publié une perte plus lourde qu'escomptée de 3,17 milliards d'euros au terme de 2012. Tout le secteur bancaire a souffert de manière générale cette semaine alors que la BCE s'est distinguée par son statu quo.

Europe : Air France KLM - Lufthansa

Par ailleurs, le secteur aérien était le grand perdant de cette fin de semaine alors qu'une pandémie de grippe aviaire en Chine leur fait craindre le pire.

La première compagnie aérienne allemande, Lufthansa, était également pénalisé par les mauvais chiffres de sa concurrente. Air Berlin a annoncé une baisse du nombre de ses passagers transportés de 8% en mars en base annuelle.

Bruxelles : Delhaize - Thrombogenics

A Bruxelles, les actions affichant un bilan hebdomadaire positif ne sont pas légion.

La plus forte baisse est à mettre au compte de Thrombogenics qui ne cesse de plier sous les prises de bénéfices et autres contrats " short " (contrats vendeur).

Delhaize était également à mettre au rang des déception de cette semaine. Le distributeur a entre autre été miné par une note défavorable de HSBC. Tout en laissant son objectif de cours inchangé à 35 euros, il dégrade sa recommandation de " neutre " à " sous-pondérer ".

Bruxelles : Alfacam - Nyrstar

Hors indice, Alfacam a présenté des chiffres 2012 plus mauvais encore qu'escomptés en début de semaine, et est aussi lâchée par ses banques ce qui ne laisse rien présager de bon pour cette société déjà virtuellement en faillite.

Toujours hors indice, Nyrstar était en progression soutenu par une recommandation positive de Goldman Sachs.

Etats-Unis

Aux Etats-Unis, le bilan hebdomadaire n'est pas aussi catastrophique qu'en Europe. De nouveaux records historiques ont même été inscrit en clôture à Wall Street cette semaine, à la faveur entre autre, d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire japonaise.

Nos partenaires