Le Brexit peut faire des dégâts en Europe de l'Est

Les Pays de l'Est sont devenus populaires pour les investisseurs en obligations. Le Brexit risque cependant de changer la donne. Car le départ des Britanniques se fera sentir de plusieurs manières en Europe de l'Est.

Les pays d'Europe de l'Est - destination populaire pour les investisseurs en obligations à la recherche d'un peu de rendement spéculatif - se sont largement rétablis de la crise financière ces dernières années. Au travers de nouveaux investissements industriels, notamment dans la production automobile, les économies de pays comme la Tchéquie, la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie sont de plus en plus intégrées à l'économie allemande, la locomotive de l'Europe centrale. Aujourd'hui, sept des huit pays d'Europe de l'Est qui ont adhéré à l'UE en 2004 (Tchéquie, Slovaquie, Pologne, Slovénie, Estonie, Lettonie et Lituanie) bénéficient d'une note investment grade, c'est-à-dire une note de solvabilité d'au moins BBB chez l'évaluateur de crédit Standard & Poor's (S&P). La Hongrie est juste en dessous avec une note BBB-. Le Brexit risque cependant de changer la donne. Car le départ des Britanniques se fera sentir de plusieurs manières en Europe de l'Est.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires