Le journal des marchés du 4 juillet

04/07/11 à 18:00 - Mise à jour à 17:59

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont manqué de tonus ce lundi alors que Wall Street était fermée pour cause d' "independance day".

EUROPE

Du côté des actions, les bancaires ont retrouvé leurs vieux démons ce lundi et reculent à nouveau suite aux craintes liées à la question grecque. Le coup de semonce sur le dossier grec est venu lundi matin de l'agence de notation Standard and Poor's qui a jugé que le plan discuté par les autorités européennes et le Fonds monétaire international (FMI), pour alléger le fardeau de la dette grecque, en particulier les propositions françaises, pourrait constituer un défaut de paiement. Société Générale et Unicredit étaient en recul.

Par ailleurs, RWE était en progression alors que des rumeurs de marché font été de la revente de sa division anglaise Npower. L'action LSE prenait également de la hauteur alors qu'il est désormais question d'un rapprochement avec Nasdaq OMX après sa tentative avortée de fusion avec la Bourse de Toronto.

BXL HAUSSES A Bruxelles, UCB A dominé le Bel 20 tout au long de la séance, alors que les valeurs défensives étaient plébiscitées.

Hors indice, Devgen était dans le peloton de tête des actions en hausse.

BXL BAISSES Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, Belgacom était la lanterne rouge de l'indice bruxellois après deux abaissements de rating. HSBC et Crédit Suisse ont entre autre souligné leur crainte par rapport aux résultats de Belgacom après avoir perdu les droits de retransmission du championnat de football belge au profit de Voo.

Hors indice, Galapagos était en recul dans de petits volumes.

MARCHES US

La Bourse de New York était fermée ce lundi 4 juillet date de la fête nationale américaine.

MARCHE DES CHANGES Sur le marché des changes, l'euro perdait un peu de terrain face au dollar lundi en fin de journée, dans un marché souffrant d'un regain d'anxiété sur la crise financière grecque après que l'agence de notation Standard and Poor's a prévenu que les plans d'aide en discussion pourraient constituer un défaut de paiement.

Nos partenaires