Le journal des marchés du 6 juillet

06/07/11 à 19:00 - Mise à jour à 19:00

Source: Moneytalk

Le répit sur le front de la crise des emprunts souverains fut de courte durée pour les Bourses européennes qui ont toutes clôturé dans le rouge ce mercredi alors que dans la soirée d'hier Moody's a dégradé la note du Portugal, passant de 'Baa1' à 'Ba2', du fait du "risque croissant pour le pays de devoir faire appel à un second plan de financement". Un mauvais indicateur ISM aux Etats-Unis, et un nouveau resserrement monétaire en Chine n'ont fait qu'accentuer un peu plus les tensions sur les marchés financiers.

BOURSES EUROPEENNES

Du côté des actions, les valeurs bancaires étaient à nouveau mise à mal suite à la résurgence des craintes quant à la capacité du Portugal à faire face à ses engagements financiers. Crédit Agricole et Banco Comercial Portugues étaient en fort recul.

A Paris, Scor lâchait du terrain, après que le réassureur ait indiqué que ses résultats de deuxième trimestre seront impactés par l'accumulation exceptionnelle de catastrophes naturelles au premier trimestre.

A Londres, easyJet était influencé par le pessimisme ambiant et n'arrivait pas à profiter d'une augmentation de 9,1% de son trafic passagers au mois de juin, hausse qui s'est accompagnée d'une amélioration de son taux d'occupation à 88,3%.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, les valeurs en hausse dans le Bel 20 n'étaient pas légion ce mercredi. Quelques valeurs défensives se démarquaient à l'image d'UCB. UCB et Amgen ont annoncé leur association avec la Nasa pour mener un essai préclinique sur les effets de l'anticorps anti-sclérostine sur la perte de masse osseuse lors de la prochaine mission spatiale, prévue ce 8 juillet.

Hors indice, Exmar était en hausse alors que KBC a revu à la hausse son objectif de cours sur l'action.

BRUXELLES BAISSES

Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, Dexia et KBC sont de loin les grandes perdantes de la séance. Après la Grèce c'est au tour du Portugal d'être dans la ligne de mire des agences de notations au plus grande damne des banques. La réaction extrême des banques belges s'explique par leur importante exposition au Portugal. À savoir 1,4 milliard d'euros pour Dexia (8,8 % de l'exposition des banques européennes), 500 millions d'euros pour Ageas (6,6 % de celle des assureurs européens) et 200 millions d'euros pour KBC (1,8 %).

MARCHES AMERICAINS

Les indices américains étaient également peu enclins à évoluer en territoire positif alors que l'indice ISM des services pour le mois de juin ressort à 53,3 contre un consensus de 54 après 54,6 en mai.

MARCHE DES CHANGES

Sur le marché des changes, l'euro accentuait ses pertes face au dollar mercredi après-midi, plombé par un regain d'inquiétude sur la santé économique des pays les plus fragiles de la zone euro et par un nouveau resserrement monétaire en Chine, de nature à instiller la prudence dans les échanges.

Ces nouvelles tensions ont toutefois fait les affaire de l'or qui plus que jamais a su profiter de son statut de valeur refuge.

En savoir plus sur:

Nos partenaires