Le journal des marchés du 8 août

08/08/11 à 19:00 - Mise à jour à 19:00

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont de nouveau chuté aujourd'hui établissant ainsi une onzième séance de baisse consécutive après que les Etats-Unis aient perdu la note suprême AAA auprès de l'agence Standard & Poor's.

Seuls les marchés italiens et espagnols sont parvenus à contenir leurs pertes sous 3% dans le sillage de la décision de la BCE de racheter des obligations publiques de l'Italie et de l'Espagne.

BOURSES EUROPEENNES
En Europe, BHP Billiton a lourdement chuté à l'image d'un secteur minier très affecté par la chute du prix des matières premières. A Madrid, Banco Santander s'est distingué à l'image d'autres banques sud-européennes. Les rachats d'obligations espagnoles décidés par la BCE ont fait chuter le rendement des obligations ibériques à 5 ans de 1%.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, Colruyt s'est distingué au sein du Bel 20 profitant une nouvelle fois de sons statut de valeur refuge lorsque le climat boursier se détériore.

Omega Pharma s'est également distingué tout au long de la journée, sans nouvelle particulière toutefois. Le titre efface ainsi une partie de ses pertes de plus de 13% accusées la semaine dernière.

BRUXELLES BAISSES

Au rang des actions en recul, Umicore a lourdement chuté malgré que Petercam ait relevé sa recommandation à acheter.

Hors de l'indice, Galápagos s'effondrait de nouveau après ses chiffres décevants de vendredi.

MARCHES AMERICAINS
Après sa pire semaine depuis plus de 2 ans, Wall Street perdient à nouveau des plumes ce lundi, les investisseurs se tournant vers les Bons du trésor malgré la dégradation de la note des Etats-Unis chez Standard & Poor's. Au rang des valeurs, les banques étaient en chute libre dans le sillage de Bank of America qui plongeait 8% après que AIG ait annoncé qu'il allait déposer plainte contre la banque américaine lui réclamant 10 milliards USD de dédommagement à la suite des pertes subies sur l'achat pour 28 milliards USD de produits dérivés liés à des emprunts hypothécaires émis par Bank of America.

MARCHES DES CHANGES
L'euro reculait par rapport au billet vert qui jouait le rôle de valeur refuge malgré les craintes pesant sur la dette publique des Etats-Unis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires