Le moral boursier est bon en attendant la Fed

17/06/13 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes étaient orientées à la hausse ce lundi, les prises de positions restant toutefois limitées avant le comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) qui débute mardi.

Le moral boursier est bon en attendant la Fed

© Getty Images/iStockphoto

Les marchés espèrent que les responsables de la Réserve fédérale américaine leur donneront mercredi des indications sur le calendrier et les modalités du retrait progressif des mesures d'assouplissement quantitatif.

La publication vendredi d'indicateurs américains inférieurs aux attentes, allant dans le sens d'une prolongation de la politique de soutien à la croissance, a partiellement rassuré les investisseurs en Europe et à Wall Street.

Europe : France Télécom - Telefonica

Aux actions, France Télécom était en progression après l'annonce du soutien de l'Etat au maintien à son poste du PDG de l'entreprise, Stéphane Richard, mis en examen dans le cadre de l'affaire de l'arbitrage Tapie. En outre, François Hollande a exclu la cession par l'Etat de ses participations dans GDF Suez et Orange en raison de leur cours trop faibles.

Dans le même secteur, Telefonica était en léger retrait. Le groupe espagnol a démenti avoir reçu une manifestation d'intérêt de la part d'AT&T réfutant ainsi les informations d'un journal espagnol selon lesquelles le gouvernement a mis son veto à une offre d'achat de 70 milliards d'euros de l'opérateur américain.

Europe : Saipem - Technip

Par ailleurs, à Milan, Saipem était en chute libre après son deuxième avertissement en moins de cinq mois, lancé vendredi.

A Paris, Technip avait le moral en berne après avoir réaffirmé ses propres objectifs 2013 en dépit des difficultés de son concurrent italien.

Bruxelles : Delta Lloyd - GDF-Suez

A la Bourse de Bruxelles, Delta Lloyd et GDF-Suez étaient en tête des valeurs en progression dans le Bel 20.

Bruxelles : Befimmo - Cofinimmo

Toujours dans l'indice, les valeurs défensives étaient en retrait alors que les investisseurs portaient leur dévolu sur les valeurs cycliques.

Etats-Unis

Wall Street a terminé dans le rouge vendredi, les investisseurs penchant pour la prudence à l'orée du week-end avec des chiffres américains mitigés et reprenant leur souffle après une nette progression la veille: le Dow Jones a cédé 0,70% et le Nasdaq 0,63%.

Parmi les raisons de la déception des investisseurs: le moral des ménages a marqué le pas en juin aux Etats-Unis, selon l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan. La production industrielle des Etats-Unis est par ailleurs demeurée inchangée en mai, après un recul de 0,4% en avril, et le même mois, les prix à la production ont enregistré un bond beaucoup plus important qu'anticipé par les analystes.

Autre facteur de nature à peser sur le moral des courtiers: le Fonds monétaire international (FMI) a jugé que la cure d'austérité forcée aux Etats-Unis risquait d'amputer la croissance du pays en 2014 sans résoudre le lourd déséquilibre des finances publiques. L'institution a donc revu à la baisse le rebond du Produit intérieur brut attendu l'année prochaine à 2,7% alors qu'il prévoyait 3,0% en avril.

Nos partenaires