Le point Bourse de la mi-journée

26/11/09 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes s'inscrivent en forte baisse jeudi matin, les investisseurs se montrant visiblement moins confiants que la veille alors que les marchés américains resteront fermés aujourd'hui à l'occasion de Thanksgiving, et l'annonce de la quasi faillite de l'Etat de Dubai.

Du côté des actions, le titre de la Bourse de Londre, l'action LES, était en chute libre alors que son principal actionnaire est l'Etat de Dubai qui vient de demander un étalement de sa dette car l'Etat est en quasi faillite.

Par ailleurs, Porsche et STGobain étaient également à la peine à la mi-séance. Les deux actions étaient victime de révisions négative de rating auprès de plusieurs analystes financiers.

A Bruxelles, toutes les actions du Bel 20 évoluaient dans le rouge dans la matinée. Seule Colruyt et Befimmo ont de justesse redressé la barre en toute fin de matinée.

Hors de l'indice phare d'Euronext Bruxelles quelques actions tiraient également leur épingle du jeu. C'était entre autre le cas de IPTE et de Roularta qui évoluaient dans le vert mais dans de très faibles volumes.

Dans l'indice Bel 20, la grande perdante de la matinée était KBC. Toutes les financières étaient en baisse en Belgique mais également en Europe, alors que le marché craint que les endettements colossaux contractés par les autorités gouvernementales ne finissent par poser problème comme à Dubai.

Hors du Bel 20, c'est en toute logique KBC Ancora qui tirait la langue.

Hier soir, L'indice phare de la Bourse de New York, le Dow Jones, a fini au plus haut depuis 14 mois mercredi avant une pause pour Thanksgiving, stimulé par des indicateurs meilleurs que prévu aux Etats-Unis. Le Dow Jones Industrial Average a progressé de 0,29 à 10.464,40 points, son nouveau plus haut niveau de clôture depuis le 2 octobre 2008.

Sur le marché des changes ce jeudi matin, le dollar restait très faible jeudi face au yen et à l'euro, affaibli par un retour accru du goût du risque après de bons indicateurs américains et par des commentaires de la Fed semblant minimiser la baisse du billet vert.

Nos partenaires