Le point Bourse du 10 février, à la mi-journée

10/02/12 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Moneytalk

Les places boursières européennes reculaient à la mi-séance, inquiètes pour la Grèce après la décision de l'Eurogroupe de reporter sa décision sur le nouveau plan d'aide de 130 milliards EUR.

Le Dax était plus affecté que la moyenne en raison de repli plus marqué des valeurs chimiques.

BARCLAYS

A Londres, Barclays reculait après avoir annoncé un bénéfice net de 3 milliards GBP pour 2011. C'est 16% de moins qu'en 2010, un repli imputable à la chute de 32% des résultats de sa banque d'investissement. Barclays a toutefois confirmé ses objectifs 2013.

TOTAL

A Paris, Total était en repli. Le groupe pétrolier a réalisé un bénéfice net de 27,3 milliards EUR au aquatrième trimestre, en ligne avec les attentes des analystes. Total a toutefois annoncé qu'il allait réduire ses investissements de près de 10% en 2012 à 20 milliards USD.

KBC

KBC maintenait la tête hors de l'eau au sein du Bel20, le titre grappillant quelques dixièmes de pour cent après que les analystes de la Société générale ait relevé son conseil de conserver à acheter avec un objectif de cours de 23 EUR. Les analystes de KBW vise pour leur part un cours de 29 EUR et ont relevé leur avis à surperformance.

DEXIA

Dexia se repliait par contre après l'annonce d'un conseil d'administration ce vendredi après-midi. Ce CA devrait statuer sur la revente de Dexia Municipal Agency, sa division spécialisée dans le refinancement des collectivités locales. L'Etat français et la Caisse des dépôts et consignations reprendraient chacun 31,67% pour un total de 380 millions EUR.

COFINIMMO

Cofinimmo était également en baisse à la mi-séance. La sicafi a publié un bénéfice par action de 7,45 EUR supérieur à la prévision d'un profit de 7,33 EUR par titre. Cofinimmo a par ailleurs confirmé sa proposition de dividende brut 2011 de 6,50 EUR par action.

Les marchés américains ont clôturé en légère hausse. L'accord entre les partis politiques grecs sur les mesures d'austérité à mettre en oeuvre en échange d'un deuxième plan d'aide n'a que peu soutenu les indices en raison du manque de précision l'entourant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos