Le point Bourse du 17 août, à la mi-journée

17/08/11 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Moneytalk

Les marchés financiers européens étaient peu enthousiastes en fin de matinée après un sommet franco-allemand jugé décevant alors qu'aucune mesure concrète n'a été annoncée pour redresser la barre en Europe à brève échéance.

EUROPE
Du côté des actions, le projet européen d'une taxe sur les opérations financières évoqué hier par le couple de dirigeants franco-allemand ne fait pas sourire les opérateurs boursiers. L'action Nyse Euronext, Deutsche Boerse et LSE étaient en perte de vitesse en fin de matinée.

Par ailleurs, le producteur de bière Carlsberg a révisé à la baisse ses prévisions bénéficiaires pour 2011 ce qui n'a bien entendu pas plu au marché qui a immédiatement sanctionné le titre.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, Omega Pharma dominait et de loin, les hausses dans l'indice Bel 20. D'après des rumeurs de marché, le groupe serait en voie de finaliser son prochain retrait de la cote bruxelloise.

Hors indice, Devgen était en forte progression à la mi-séance.

BRUXELLES BAISSES

Toujours à Bruxelles, mais au rang des actions en baisse, Bekaert fermait la marche du Bel 20. La méfiance reste de mise sur les marchés envers les valeurs cycliques alors que la croissance brille par son absence dans les principales économies européennes.

Hors indice, Zenitel était en petite forme dans de faibles volumes.

MARCHES AMERICAINS
La Bourse de New York s'est repliée mardi soir, après trois séances de rebond, sous le coup de nouvelles inquiétudes vis-à-vis de l'Europe après une réunion franco-allemande fraichement accueillie: le Dow Jones a perdu 0,67% et le Nasdaq 1,24%.

MARCHE DES CHANGES
Sur le marché des changes, l'euro reculait mercredi matin, au lendemain de la rencontre sur la crise de la dette entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel, qui n'a pas rassuré les investisseurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires