Le point Bourse du 17 octobre, à la mi-journée

17/10/11 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Moneytalk

Les places boursières européennes progressaient à la mi-journée, les investisseurs se montrant rassurés par les nouvelles qui ont filtré ce week-end de la réunion préparatoire du G20. La zone euro prépare un plan de sortie de crise qui a rassuré ses partenaires.

Le Bel20 était à la traîne en raison du nouveau plongeon de Dexia.

BP

Sur les marchés d'actions, BP progressait à Londres après qu'Anadarko ait abandonné ses poursuites judicaires contre le géant pétrolier. Anadarko détenait 25% du gisement à l'origine de la marée noire dans le Golfe du Mexique l'année dernière et accusait BP de négligence. L'abandon des poursuites signifie qu'Anadarko partagera les frais et dommages liés à la catastrophe.

G4S

Outre-Manche toujours, G4S s'effondrait. Le leader mondial des services de sécurité a annoncé le rachat du spécialiste des services aux entreprises ISS Holding pour 5,2 milliards GBP. Le Danois avait dû renoncer à son introduction en Bourse en mars dernier en raison de la volatilité des marchés financiers.

PHILIPS

A Amsterdam, Philips était également bien orienté. Le conglomérat néerlandais a annoncé un vaste plan de restructuration touchant 4500 emplois afin de réduire ses coûts de 800 millions EUR par an. Philips a également fait mieux que prévu au trimestre écoulé avec un bénéfice net de 74 millions EUR contre un consensus de 49 millions EUR.

DEXIA

A Bruxelles, Dexia plombait le Bel20 alors que l'avenir du Holding communal, un de ses principaux actionnaires, se joue aujourd'hui. Par ailleurs, la Banque centrale européenne a jugé vendredi que les garanties apportées par la Belgique à la holding Dexia étaient trop étendues dans le temps.

KBC

Toujours dans le secteur financier, le titre KBC se montrait hésitant après l'annonce de la revente de sa filiale en assurances Fidea pour 243,6 millions EUR au fonds d'investissement américain JC Flowers. Cette cession fait partie du plan de restructuration négocié par KBC avec la Commission européenne dans le cadre des aides publiques reçues.

MELEXIS

Hors de l'indice, Melexis reculait après que les analystes de la Banque Degroof ont abaissé leur objectif de cours de 14 à 13 EUR. Ils ont toutefois maintenu leur conseil inchangé à Accumuler.

On termine ce tour des marchés par les États-Unis où les indices boursiers ont poursuivi leur rebond ce vendredi finissant ainsi en beauté leur deuxième semaine de hausse consécutive. Vendredi, les bourses américaines ont profité des espoirs de résolution de crise dans la zone euro et par l'annonce d'une hausse de 1,1% des ventes au détail aux Etats-Unis en septembre, mieux que la croissance de 0,7% attendue par les économistes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos