Le point Bourse du 18 octobre, à la mi-journée

18/10/11 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Moneytalk

Les places boursières européennes chutaient de nouveau sur fond de nouvelles inquiétudes sur l'économie mondiale après les chiffres chinois. Le produit intérieur brut chinois affiche une croissance annuelle de 9,1% au troisième trimestre, le rythme de croissance le plus bas depuis 2009.

Le Cac40 était particulièrement à la peine en raison du plongeon des banques hexagonales après que l'agence de notation Moody's ait annoncé une possible dégradation de la note de la France dans les trois prochains mois.

LVMH

Sur le marché des actions, LVMH reculait malgré la publication de bons chiffres trimestriels. Le numéro un mondial du luxe a publié un chiffre d'affaires en hausse de 17,6% à 6 milliards EUR pour la période juillet à septembre, la croissance organique se maintenant à 15% comme au premier semestre alors que les analystes craignaient un ralentissement dans le sillage de l'économie mondiale.

DANONE

Toujours à Paris. Danone se distinguait sur fond d'informations de presse selon lesquelles le groupe pourrait revendre tout ou partie de sa division Eaux en bouteille comprenant les marques Evian et Volvic au Japonais Suntori. Les fonds ainsi dégagés seraient consacrés au rachat de la division nutrition infantile de Pfizer, uns egment de marché connaissant une croissance et une rentabilité supérieures.

AIXTRON

A Londres, Aixtron s'effondrait après une note des analystes de CA Cheuvreux qui estiment que le fournisseur à l'industrie des semi-conducteurs va publier des chiffres désastreux au titre du troisième trimestre. Aixtron doit dévoiler ses résultats le 27 octobre.

BHP BILLITON // XSTRATA

Outre-Manche toujours, les groupes miniers chutaient lourdement dans le sillage du marché des matières premières lourdement affecté par l'annonce du ralentissement de l'économie chinoise. La Chine est en effet devenue le premier consommateur mondial de nombreux métaux comme le cuivre ou le zinc.

DEXIA

A Bruxelles, Dexia s'effondrait de nouveau alors que le Holding communal a reçu du bois de rallonge jusque samedi. La disparition d'un des principaux actionnaires de Dexia est toutefois certaine et les investisseurs craignent que le marché soit chamboulé par la vente forcée de sa participation de 14% soit plus de 260 millions de titres.

GDF SUEZ

GDF Suez chutait assez lourdement alors que sa filiale belge Electrabel pourrait être mise à contribution pour le budget 2012 de l'Etat fédéral. Selon des informations de presse, l'énergéticien pourrait devoir reverser sous forme de taxe l'entièreté de sa rente nucléaire soit 1 milliard EUR.

UMICORE

Umicore reculait après une note des analystes de la Banque Degroof qui ont abaissé leur recommandation de accumuler à conserver et réduit leur objectif de cours de 38 à 30 EUR.

Et on termine ce tour des marchés par les États-Unis où les indices boursiers ont chuté ce lundi refroidis par les déclarations des dirigeants allemands. Le porte-parole d'Angela Merkel et le ministre des finances Wolfgang Schauble ont indiqué qu'il ne fallait pas attendre de solution définitive à la crise le week-end prochain lors du sommet de l'Union européenne alors que c'est précisément ce sur quoi tablaient les marchés après le G20 préparatoire du week-end dernier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires