Le point Bourse du 27 juillet, à la mi-journée

27/07/11 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient à nouveau sur fond de discussions interminables sur le plafond de la dette américaine et de résultats décevants sur le Vieux Continent.

BOURSES EUROPEENNES

A Francfort, Merck chutait ainsi après ses trimestriels. Le groupe a accusé une perte inattendue de 84 millions EUR contre un bénéfice net de 187 millions EUR un an plus tôt. Merck a prévu d'atteindre un bénéfice opérationnel de 1 milliard EUR sur l'ensemble de l'année. A Paris, Peugeot plongeait également après ses trimestriels, pourtant légèrement meilleurs que prévu. Le constructeur automobile a toutefois abandonné son objectif d'une croissance des bénéfices de sa division auto au second semestre.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, Telenet était en tête des hausses dans le Bel 20 à la mi-séance au lendemain du détachement du coupon donnant droit à la réduction de capital de 4,50 EUR par action.

Hors de l'indice, Econocom progressait légèrement après ses semestriels. Le groupe informatique a vu ses ventes doubler grâce au rachat d'ECS. Econocom a également confirmé ses objectifs de rentabilité pour 2011.

BRUXELLES BAISSES

Au rang des actions en recul, Dexia fermait la marche au sein du Bel20 à l'image d'un secteur bancaire à nouveau déprimé.

Nyrstar se repliait également après ses chiffres qui ont déçu. Son bénéfice opérationnel a chuté de 18% au premier semestre en raison de l'envolée des charges d'intérêt. La production minière est également ressortie en-deçà des attentes.

MARCHES AMERICAINS

Les marchés américains ont de nouveau clôturé en baisse ce mardi sur fond de statistiques économiques mitigées. La confiance des ménages a surpris en progressant tandis que les ventes de logements neufs ont déçu. Du côté des valeurs, les prévisions de 3M ont déçu. Le Dow Jones a abandonné 0,73% à 12 501,30 points tandis que le Nasdaq Composite s'est replié de 0,10% à 2 839,96 points

MARCHES DES CHANGES

Après son envolée des derniers jours, l'euro perdait un peu de terrain par rapport au billet vert mais se maintenait aux alentours de 1,45 dollar pour un euro.

En savoir plus sur:

Nos partenaires